Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Trump appelle les nations à "affronter la menace nord-coréenne"

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Trump appelle les nations à "affronter la menace nord-coréenne"

<p>Défié comme jamais par le régime de Kim Jong Un Donald Trump appelle les nations à ne pas se défiler face aux menaces de la Corée du Nord, qui a réussi il y a deux jours son premier tir de missile intercontinental.</p> <p>En visite à Varsovie ce jeudi, le président américain a déclaré envisager des mesures “<em>fort sévères</em>“ contre Pyongyang, précisant que “<em>cela ne veut pas dire que nous le ferons</em>“.</p> <p>“<em>Nous devons non seulement protéger nos nations de la menace terroriste, mais aussi faire face à la menace nord-coréenne. Car c’est de quoi il s’agit : une menace. Et nous allons l’affronter très sévèrement. Le président Duda et moi-même appelons toutes les nations à affronter cette menace mondiale et montrer publiquement à la Corée du Nord que sa très très mauvaise attitude aura des conséquences</em>“ a déclaré le chef d’Etat.</p> <p>La veille, il accusait la Chine, allié stratégique des Etats-Unis dans le dossier Nord-Coréen, d’avoir augmenté ses échanges commerciaux avec le régime de Pyongyang au premier trimestre de l’année.</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Trade between China and North Korea grew almost 40% in the first quarter. So much for China working with us – but we had to give it a try!</p>— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) <a href="https://twitter.com/realDonaldTrump/status/882560030884716544">5 juillet 2017</a></blockquote><br /> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p>Alors que la Corée du Sud menait de nouvelles simulations militaires ce jeudi, le secrétaire général de l’<span class="caps">OTAN</span> Jens Stoltenberg s’entretenait avec le Premier ministre japonais… avant d’inviter une fois de plus Pyongyang à la raison :</p> <p>“<em>La Corée du Nord doit se plier à ses obligations internationales, cesser toutes ses activités liées aux programmes ballistiques et nucléaires, abandonner toutes les armes de destruction massives existantes, une fois pour toutes</em>“, implorait Jens Stoltenberg. </p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Great mtg with PM Abe of Japan. Discussed issues of mutual concern, inc.<a href="https://twitter.com/hashtag/NorthKorea?src=hash">#NorthKorea</a>. Our position is clear.NK must stop its missile programs <a href="https://t.co/m5wEqCzITw">pic.twitter.com/m5wEqCzITw</a></p>— Jens Stoltenberg (@jensstoltenberg) <a href="https://twitter.com/jensstoltenberg/status/882893447690170368">6 juillet 2017</a></blockquote><br /> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p>Les experts estiment que Pyongyang est désormais capable de porter le feu nucléaire sur l’Etat de l’Alaska, à l’extrême ouest des Etats-Unis. Ils anticipent un nouvel essai dans les prochains jours. </p> <p>Ce jeudi, l’agence de presse officielle nord-coréenne a encore nargué ces ennemis, se félicitant de la capacité du régime à “<em>détruire le sol continental américain”</em>. Concernant la Corée du Sud, l’agence ajoutait : “ <em>ce serait du gateau d’anéantir les forces marionettes</em>“.</p>