DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Premier suicide d’un robot de l’histoire ?


Etats-Unis

Premier suicide d’un robot de l’histoire ?

Que s’est-il passé exactement à Washington D.C. le 17 juillet ? Une foule médusée a en effet assisté à une scène pour le moins surprenante au Harbour Mall, un centre commercial de la capitale des Etats-Unis. Un robot de surveillance s’est en effet dirigé vers un bassin… et s’est laissé ensuite délibérément tomber dans l’eau. De très nombreux clichés de l’infortuné robot, en train de se noyer, ont rapidement fait le tour du web. Chacun y est allé de son petit commentaire sur les réseaux sociaux.



« Les marches sont notre meilleur défense contre la Robopocalypse. »



« Nos bureaux de D.C. sont équipés de robots de surveillance. L’un d’entre eux s’est noyé. On nous avait promis des voitures volantes, on a eu des robots suicidaires. »



« Ok, c’est robot de surveillance. C’est un job stressant, on est tous passé par là. »

Secouru, le robot a été sorti hors de l’eau, mais ses circuits n’ont visiblement pas survécu à l’immersion…


Le robot en question, un K5 mis au point par la startup Knightscope, était utilisé pour prêter main forte aux forces de l’ordre. Cet engin, de 150 cm de haut et qui pèse 140 kg, est équipé de quatre caméras infrarouges qui filment en continu en 360° et de tout un armada high-tech (gps, radar laser, etc.). Les policiers peuvent consulter en temps réel, après avoir souscrit un abonnement, le flux vidéo transmis par leur “collègue robotique”. Le K5, dont l’allure se rapproche du célèbre R2D2 de Star Wars, peut patrouiller jusqu’à 8 km/h dans des zones prédéfinies à l’avance. L’exemplaire qui a mis fin à ses jours à Washington a sans doute trouvé que son univers était trop restreint…

Le K5 avait déjà fait parlé de lui en juillet 2016 en outrepassant la première lois de la robotique formulé par Issac Asimov. Une des machines de Knightscope avait en effet “porté atteinte à un être humain” en blessant un petit garçon de 16 mois dans un centre commercial de la Silicon Valley en Californie. Le robot après avoir renversé le jeune enfant, lui avait roulé dessus.. sans s’arrêter.

Un des responsables de l’entreprise, contacté par le site américain d’actualité Mashable a déclaré, suite à la noyade de Washington, “qu’il s’agissait là d’un incident isolé”. Stacy Dean Stephens, le vice-président de la compagnie, a ajouté qu’une enquête allait être ouverte et “qu’un nouveau robot sera livré cette semaine, à nos frais, au centre commercial”. Par contre, l’histoire ne dit pas si le robot a laissé une lettre… à base de 0 et 1.