DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Deux sites du "Dark web" fermés après une opération de police internationale


monde

Deux sites du "Dark web" fermés après une opération de police internationale

Coup dur pour les trafiquants qui opèrent sur le “Dark web”: les polices américaine et européennes ont annoncé jeudi avoir fermé deux importants sites de “l’internet opaque”, où s‘échangeaient sous le manteau, et en toute discrétion, armes et drogues. Deux sites, AlphaBay et Hansa, offraient la possibilité à des revendeurs de passer des annonces pour écouler armes, drogues, codes de carte de crédit et autres biens illégaux à plus de 200.000 clients partout dans le monde.

Ces deux plate-formes faisaient partie comme tant d’autres du “Dark web”, une partie “cachée” de l’internet, non-trouvable via les moteurs de recherche classiques, et seulement accessible au moyen de réseaux spécifiques.
Le chiffre d’affaires généré par AlphaBay variait entre 600.000 et 800.000 dollars par jour, avait expliqué mi-juillet à l’AFP Nicolas Christin, professeur de sciences de l’informatique à l’université Carnegie Mellon.

Le Canadien Alexandre Cazes, le créateur et administrateur d’AlphaBay, considéré comme le plus important et le plus lucratif “marché noir” d’internet, a payé le prix fort. Il a été retrouvé mort dans une cellule de police en Thaïlande, pays où il résidait, le 12 juillet. La police locale a expliqué qu’il s‘était pendu avec sa serviette. Une semaine auparavant, le 5 juillet, ce programmeur informatique de 26 ans avait été arrêté par les autorités thaïlandaises. Il devait être extradé vers les Etats-Unis. Le jour-même de son arrestation, son site AlphaBay cessait de fonctionner.

Privés de leur principal point d’approvisionnement, les utilisateurs d’AlphaBay se sont rabattus vers un site similaire. Mais la police néerlandaise avait secrètement pris le contrôle de cette plate-forme en juin, ce qui a permis aux enquêteurs d’identifier les vendeurs et acheteurs qui utilisaient Hansa pour leurs échanges.

“Les deux exploitants de la plateforme criminelle”, deux hommes âgés de 30 et 31 ans et originaires d’Allemagne, sont en détention depuis juin 2016 dans le cadre d’investigations liées à une autre affaire, a indiqué le Parquet général de Francfort qui précise avoir fermé Hansa, en collaboration avec le Parquet de Rotterdam et les polices criminelles allemande et néerlandaise.

avec AFP

En Pologne, le Parlement adopte la réforme controversée de la Cour suprême, défiant la Commission européenne

Pologne

En Pologne, le Parlement adopte la réforme controversée de la Cour suprême, défiant la Commission européenne