DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Macron sort-il du cadre ? Certains maires attisent la polémique


France

Macron sort-il du cadre ? Certains maires attisent la polémique

Emmanuel Macron sort du cadre comme il en a l’habitude, c’est en tout cas ce dont certains maires de France l’accusent. L‘équipe qui entoure le président de la République soupçonne ces élus de “ne pas pouvoir encadrer” le chef de l’Etat et de créer la polémique en la propageant. Voici le résumé de cette histoire d‘été que nous allons maintenant vous raconter.

Tout part de la protestation de Romain Senoble sur sa page Facebook. Le maire du village de Forges, situé dans le département de Seine-et-Marne, a exprimé son agacement sur le changement de format du portrait officiel du président qui, on le sait, doit être accroché obligatoirement dans chaque mairie.

La photographie officielle d’Emmanuel Macron fait 50 cm sur 70, soit 5 centimètres de hauteur en plus que celle de son prédécesseur, François Hollande. Il faut donc acheter un nouveau cadre, ce qui met de mauvaise humeur le maire de Forges et quelques autres de ses collègues car, disent-ils, cela fait des frais supplémentaires pour les petites communes.

"On prendra une paire de ciseaux"

Romain Senoble va loin puisque d’après ses calculs, prétend-t-il, le changement de cadre pour les 36 000 mairies de France reviendrait à 2,7 millions d’euros, sachant que le pack “photo officielle + cadre” est vendu 77 euros par l’entreprise qui est spécialisée dans les fournitures pour les collectivités. Interrogé par la radio Europe 1, il a proposé une autre solution : “On prendra une paire de ciseaux et on enlèvera les cinq centimètres de trop”.


Face à ce qu’elle estime être une pure provocation, la présidence française, par la voix de son porte-parole, a tout simplement expliqué : “Les maires ont le choix entre récupérer un ancien cadre ou en acheter un. Il y en a dans le commerce au prix de neuf ou dix euros”. Et paf !

L‘équipe de communication d’Emmanuel Macron a quant à elle diffusé une vidéo sur son compte Twitter intitulée “La polémique inutile du jour” :