DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A Vienne, la "petite Pompéi" française

Des demeures luxueuses, une vaste place de marché… La découverte archéologique est qualifiée d'exceptionnelle.

Vous lisez:

A Vienne, la "petite Pompéi" française

Taille du texte Aa Aa

Des demeures luxueuses, une vaste place de marché… La découverte archéologique est qualifiée d’exceptionnelle.

Dans les faubourgs de Vienne, au sud de Lyon, des travaux de sondage avant la construction d’immeubles ont permis de découvrir un quartier romain très bien conservé.

Depuis avril, une vingtaine d’archéologues fouillent ce site de 7.000 m2, occupé pendant trois siècles. Un lieu qui en rappelle un autre, célèbre en Italie.

Laurence Alexandrowicz, euronews : “Je suis avec Benjamin Clément, responsable scientifique des fouilles. Pourquoi ce lieu est-il appelé la petite Pompéi ?”

“On appelle ce site la petite Pompéi viennoise parce qu’en fait, le site a été détruit par deux incendies successifs, le premier au tout début du 2e siècle après J.C., le second au milieu du 3e siècle. Et en fait, ces deux incendies ont permis de fossiliser la ville, ils nous ont donné deux instantanés de la ville, un peu comme à Pompéi et Herculanum. Et du coup, cela nous permet de fouiller les bâtiments avec l’architecture intégralement préservée et de retrouver à l’intérieur les objets abandonnés par les habitants qui ont été obligés de fuir les incendies.”

Dans une maison à deux étages, de plus de 2.000m2, d’une trentaine de pièces, les archéologues ont trouvé un trésor : une scène érotique entre la déesse Thalie, kidnappée par le dieu Pan. Une mosaïque aux motifs très rares. Elle est précieusement décollée du sol. Elle finira dans un musée. Le propriétaire de la maison était sans doute un riche marchand turc ou grec.

L’Empire romain a conquis tout le bassin méditerranéen entre 27 avant J.C. et 476 après J.C. Vienne était la ville la plus au nord d’une zone administrée par l’Italie.

“On retrouve des choses qu’on retrouve à Rome, en Italie, et en Grèce, souligne Benjamin Clément. Et même, on trouve des choses liées au monde oriental, à la Grèce et à la Turquie. Et ça, c’est exceptionnel ! Et du coup, les aménagements qui sont ici, sont plus orientés vers le monde méditerranéen que le monde celtique qu’on rencontre plus souvent en Gaule.”

Les fouilles dureront jusqu’au 15 décembre, et les vestiges les plus intéressants démontés. 2000 ans après, les travaux pour construire les nouveaux immeubles vont pouvoir commencer.