DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Gros sous : Neymar va t-il mettre le PSG dans le rouge ?


Monde

Gros sous : Neymar va t-il mettre le PSG dans le rouge ?

Même pas encore officiellement signé, le transfert de Neymar au PSG intéresse déjà beaucoup l’UEFA. L’autorité du foot européen a mis en place il y a cinq ans un système de surveillance des dépenses des clubs. En gros, le Paris Saint Germain et les autres n’ont pas le droit de dépenser plus de 30 millions d’euros par an de plus que ce qu’ils gagnent.

Si l’on en croit les calculs du journal Forbes, considérant les revenus du PSG et son résultat d’exploitation, avec un chèque de 222 millions, plus un salaire annuel de 60 millions, la ligne budgétaire Neymar dépasse de loin toutes les autres dépenses du club parisien.

Qu’en est-il de l’obligation pour les clubs de ne pas consacrer plus de 70% de leurs revenus au salaire des joueurs ? Avec la trésorerie qui est la sienne, et malgré les ponts d’or versés tous les mois à ses joueurs, le PSG restera l’année prochaine à 65%…

Du côté de l’Etat français, on se réjouit d’avance de l’arrivée de Neymar : “Si effectivement Neymar vient dans un club français, a déclaré sur France Inter Le ministre des Comptes public, Gérald Darmanin, alors effectivement le ministre des Comptes publics se réjouit des impôts qu’il va pouvoir payer en France (…) Il vaut mieux que ce joueur de football paie ses impôts en France plutôt qu’il ne les paie ailleurs”.

Notoriété et image du club, vente de maillots, contrats publicitaires divers : Neymar a prouvé au Barça qu’il était plus que “bankable”. Un système économique qui fait qu’il est le seul joueur à gagner plus d’argent en dehors des terrains que sur la pelouse. L’année dernière il a engrangé avec son nom une fois et demi plus d’argent qu’avec son salaire de joueur.

Clairement, l’arrivée d’un joueur comme Neymar en France est un évènement économique qui explique l’empressement de la Ligue Française de Football. La LFP a demandé ce jeudi à la Ligue espagnole de cesser de bloquer le transfert de Neymar.