DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les alliés des Américains sur le qui-vive


Corée du Nord

Les alliés des Américains sur le qui-vive

Face à la menace nord-coréenne, l’inquiétude monte. En particulier côté japonais. Car un tir nord-coréen de quatre missiles sur l‘île américaine de Guam entraînerait le survol du Japon de ses missiles. Les États-Unis et le Japon tiendront d’ailleurs une réunion ministérielle sur les questions de sécurité le 17 août à Washington.

“Notre gouvernement est préparé à plusieurs situations, qui peuvent nécessiter l‘évacuation ou la protection de nos citoyens, au Japon ou à l‘étranger. Nous avons envisagé des scénarios et nous préparons à recueillir des informations, à organiser des moyens de transport et garantir la sécurité de nos concitoyens”, a fait savoir Yoshihide Suga, porte-parole du gouvernement japonais.

Chez le voisin sud-coréen, le ton est encore plus ferme. Il ne sera pas question de protection, mais de réplique a prévenu le porte-parole de l‘état-major inter-armées : “Notre armée lance un sévère avertissement. Si la Corée du Nord dirige une attaque au mépris de la grave alerte de notre armée, elle affrontera la forte et ferme réponse de notre armée et de l’alliance entre les États-Unis et la Corée du Sud.”

La tension entre les deux Corées est encore plus forte depuis août 2015. Des mines avaient explosé dans la zone démilitarisée, blessant deux soldats sud-coréens. Seoul avait alors accusé la Corée du Nord de poser des mines ce que Pyongyang avait démenti.