DERNIERE MINUTE

40 ans plus tard, le "King" Elvis n'est pas mort !

Vous lisez:

40 ans plus tard, le "King" Elvis n'est pas mort !

Taille du texte Aa Aa

Le “King” n’est pas mort ! C’est l’une des nombreuses théories de la conspiration qui circule encore, quarante ans après la disparition du roi du rock ‘n’ roll, Elvis Presley. Cela n’est pas tout à fait faux puisque la superstar américaine vit encore dans le coeur des millions de ses fans dans le monde entier.

La preuve, plus de 20 millions de personnes ont visité sa célèbre propriété de Graceland, à Memphis dans le Tennessee, depuis qu’elle est ouverte au grand public (1982). Environ 600 000 viennent se recueillir chaque année sur sa tombe où il repose aux côtés de ses parents. C’est le lieu le plus visité aux Etats-Unis après la Maison Blanche.

Faites le tour de Graceland en vidéo :


Pour évoquer ce monument de la musique populaire américaine, il faut des livres entiers, alors plus simplement, pourquoi ne pas le faire de manière ludique.

Ses multiples records :

-Elvis Presley enregistre son premier 45 tours le 5 juillet 1954 au studio Sun Records à Memphis. Il a 19 ans et la chanson revisitée “That’s All Right, Mama” devient un tube immédiat.

-Il a reçu au cours de sa carrière 90 disques d’or et 52 de platine.


-Il a donné plus de 1 150 concerts rien qu’aux Etats-Unis. Le tout dernier a eu lieu le 25 juin 1977 à Indianapolis, seulement un mois et 22 jours avant sa mort.

-C’est le chanteur qui a vendu le plus d’albums dans l’histoire de la musique, soit plus d’un milliard.

-Il tourne son premier film, le western “Le Cavalier du crépuscule”, en 1956. Il en compose d’ailleurs la bande originale. Il a 21 ans et c’est un succès immédiat.

-L’an dernier, le magazine Forbes a classé Elvis Presley au 4ème rang des célébrités décédées qui continuent de générer le plus de revenus.


Des records, y compris à sa mort

Quand le “King” est retrouvé mort dans sa salle de bains de Graceland le 16 août 1977, tout y passe, on parle d’overdose, de suicide, d’assassinat déguisé… Il n’a que 42 ans. Depuis environ cinq ans, il vivait reclus dans sa villa, il connaissait de nombreux problèmes de santé dûs notamment à son surpoids (102 kilos) et à un excès de médicaments, mais il est décédé d’une crise cardiaque.


-Au petit matin du 17 août, près de 5 000 fans se pressent devant son palace. Chaleur et émotion, des dizaines de personnes s‘évanouissent.

-Au cours de la nuit du 17 au 18, tous les hôtels de Memphis sont complets.

-Le 18 août, sa dépouille est exposée, il porte un costume crème et une cravate argent. On estime qu’au moins 50 000 personnes vont venir s’incliner sur son cercueil.

-Le 19 août, une cérémonie intime est organisée à Graceland, puis un corbillard blanc, suivi de 15 Cadillac blanches (oui, c’est sa couleur préférée), transporte le corps au cimetière de Forest Hills. Il ne sera transféré dans le jardin de sa propriété que le 3 octobre 1977.


-Dès le 17 août, 250 000 exemplaires de son dernier album “Moody Blue” sont vendus en seulement 24 heures.

La légende a fait naître des millions de petits “Elvis” dans le monde depuis 40 ans :


Pour l’anecdote, Elvis Presley n’aimait pas son surnom de “King” qu’il estimait devoir être réservé uniquement à Jésus. Le chanteur était très croyant, n’en déplaise aux puritains américains qui détestaient son déhanchement très suggestif sur scène. Ce dernier lui valait d’ailleurs un autre surnom, “Pelvis” (le bassin).


Comme hommages, on ne trouve pas mieux

Sam Philipps, patron du studio Sun Records, où il a enregistré son premier disque : Son interprétation de That’s All Right, Mama “me donna immédiatement la chair de poule. Je savais qu’on tenait quelque chose”.

Bob Dylan : “L’entendre pour la première fois était comme sortir de prison”.

John Lennon : “Avant Elvis, il n’y avait rien !”.