DERNIERE MINUTE

En Inde, le "divorce instantané" interdit

La cour suprême indienne a jugé contraire à la constitution cette pratique de la communauté musulmane

Vous lisez:

En Inde, le "divorce instantané" interdit

Taille du texte Aa Aa

Le divorce instantané a été interdit par la cour suprême en Inde. Jusqu’ici, un musulman pouvait répudier sur le champ sa femme en disant trois fois “je divorce”. Une pratique qui s‘était même répandue par Skype ou par messagerie. Pour trois des cinq juges représentant les principales religions en Inde, cette procédure enfreint le Coran et est anticonstitutionnelle.

“C’est une très belle journée pour nous, une journée historique, se félicite une des plaignantes, Zakia Soman, co-fondatrice du Mouvement des femmes musulmans indiennes. Je ne dirais pas que c’est une fin en soi. Une lutte plus longue devra être menée pour des réformes sociales, pour une responsabilisation, une prise de conscience et pour l‘éducation.”

Dans ce pays très majoriraitement hindou et où les musulmans représentent 14% de la population, ce sont les institutions religieuses qui fixent les règles de chaque communauté en matière de mariage, de divorce ou d’héritage. Les nationalistes hindous au pouvoir militent depuis longtemps pour un code civil uniformisé. Mais les minorités religieuses y voient une tentative de main-mise de l’hindouisme.