DERNIERE MINUTE

USA : "Une réponse militaire massive" en cas d'attaque nord-coréenne

Mise en garde solennelle des Etats-Unis qui ont promis "une réponse militaire masive" en cas d'attaque nord-coréenne de leur territoire ou de celui de leurs alliés.

Vous lisez:

USA : "Une réponse militaire massive" en cas d'attaque nord-coréenne

Taille du texte Aa Aa

La mise en garde est solennelle.

Suite au nouvel essai nucléaire que Pyongyang revendique avoir mené, le Secrétaire américain à la Défense James Mattis, a promis une “réponse militaire massive” en cas de menaces de la Corée du Nord.

“Nous avons clairement indiqué que nous avions la capacité de nous défendre et de défendre nos alliés, la Corée du Sud et le Japon, en cas d’attaque”, a déclaré James Mattis après une réunion à la Maison Blanche. “Nous ne cherchons pas l’anéantissement total de la Corée du Nord mais nous avons de multiples ressources pour le faire”, a-t-il ajouté.

S’ils ne frappent pas, les Américains peuvent accroître la pression militaire sur Pyongyang. Avant même le dernier essai nucléaire nord-coréen, les présidents américain et sud-coréen s‘étaient entendus pour renforcer les capacités de Séoul en matière de missiles, une manière d’augmenter ses moyens de dissuasion.

James Mattis a également invité Kim Jong-Un à suivre les mises en garde du conseil de sécurité de l’ONU, qui doit se réunir en urgence ce lundi.

Les Etats-Unis sont à l’initiative du dernier train de sanctions de l’ONU contre la Corée du Nord, adopté le 6 août à l’unanimité, avec donc le soutien des Chinois et des Russes.
Cette septième série de sanctions vise à priver la Corée du Nord d’un milliard de dollars de recettes commerciales provenant de la pêche, du charbon et du fer.
L‘étape supplémentaire, à l’ONU, pourrait être un embargo pétrolier, total ou partiel, contre la Corée du Nord.

Les Etats-Unis ont également commencé à prendre des sanctions bilatérales contre quelques entités chinoises ou russes qui ont des relations d’affaires avec la Corée du Nord.
Le 22 août, 10 entreprises et 6 individus ont ainsi été sanctionnés par le Trésor américain.

Donald Trump a d’ailleurs menacé, via un tweet, d’interrompre toute relation avec les pays entretenant des relations commerciales avec la Corée du Nord.

Diffcile pourtant d’imaginer les Etats-Unis mettre un terme à leurs échanges commerciaux avec la Chine, destinataire de 90% des exportations nord-coréennes.


Avec AFP.