DERNIERE MINUTE

Les Brics unis contre le protectionnisme

Vous lisez:

Les Brics unis contre le protectionnisme

Taille du texte Aa Aa

La ville chinoise de Xiamen, située dans la province du Fujian en Chine, accueille actuellement le neuvième sommet des BRICS, à savoir les cinq pays émergents que sont le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud et qui représentent plus de 40% de la population mondiale. Au menu des discussions ce lundi, les liens économiques entre ces pays. Le président chinois qui préside ce sommet, a notamment appelé les participants à cette rencontre à s’unir davantage contre le protectionnisme.

“Nous devons œuvrer pour une mondialisation économique caractérisée par l’ouverture, la globalité et l‘équilibre dans laquelle tout le monde trouve son compte. Nous devons construire une économie mondiale ouverte, soutenir le système commercial multilatéral et lutter contre le protectionnisme”, a dit Xi Jinping.

Ce discours de Xi Jiping sonne aussi comme une réponse à l’avertissement voilé de Donald Trump à Pékin. Dimanche, suite au dernier essai nucléaire nord-coréen, le président américain a dit envisager d’arrêter “tous les échanges commerciaux” avec les pays faisant des affaires avec la Corée du Nord.


Une menace que la Chine, allié et partenaire commercial le plus proche de Pyongyang n’a vraiment pas appréciée.

“Ce qui est absolument inacceptable de notre point de vue, c’est que d’un côté nous travaillons dur pour résoudre” la question “de façon pacifique, et de l’autre, nous voyons nos intérêts compromis et sanctionnés”, a rapporté Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Car la Chine ne traite pas seulement avec la Corée du Nord, mais aussi très largement avec les Etats-Unis. Ainsi, les exportations de produits chinois sur les marchés américains ont représenté en 2016 plus de 460 milliards de dollars contre moins de deux milliards pour la Corée du Nord depuis le début de l’année. Si la Chine absorbe environ 90 % des exportations nord-coréennes, elle est également le partenaire économique central des États-Unis.