DERNIERE MINUTE

"Incitation à la haine" en Allemagne

Un chef de file du parti AFD est sous le coup d'une enquête

Vous lisez:

"Incitation à la haine" en Allemagne

Taille du texte Aa Aa

L’un des principaux candidats du parti AFD en Allemagne est poursuivi pour “incitation à la haine”. Le parquet d’une ville de Thuringe a ouvert une enquête suite à un discours d’Alexander Gauland fin août. Le chef de file du parti populiste avait alors appelé dans un discours à renvoyer en Anatolie la ministre d’origine turque en charge de l’Intégration.

Le parti AFD, qui devrait faire son entrée au parlement national aux élections du 24 septembre, mène campagne contre la politique migratoire d’Angela Merkel et veut notamment interdire les minarets et les appels du muezzin.

Ses sympathisants perturbent régulièrement les meetings de la chancelière conservatrice à coups de sifflets et de slogans choc.

A en croire les sondages, Angela Merkel, qui brigue un quatrième mandat, devrait l’emporter, mais elle devra certainement composer avec une droite populiste renforcée au discours anti-immigration décomplexé.