DERNIERE MINUTE

La Corée du Nord promet "la plus grande douleur" à Washington

Le président américain Donald Trump a jugé mardi que les sanctions votées lundi par la Conseil de sécurité de l'ONU contre la Corée du Nord n'étaient qu'un "tout un petit pas" dans la bonne direction. De son côté, Pyongyang a promis de faire "souffrir" Washington.

Vous lisez:

La Corée du Nord promet "la plus grande douleur" à Washington

Taille du texte Aa Aa

Le président américain Donald Trump a jugé mardi que les sanctions votées lundi par la Conseil de sécurité de l’ONU contre la Corée du Nord n‘étaient qu’un “tout un petit pas“ dans la bonne direction, s’interrogeant sur leur impact.

Nous pensons que c’est juste un autre tout petit pas, pas quelque chose d‘énorme“, a-t-il déclaré en recevant le premier ministre malaisien Najib Razak à la Maison Blanche.

S’interrogeant à voix haute sur le fait de savoir si cela “aurait un impact“, le président a cependant estimé que c‘était “une bonne chose“ d’avoir obtenu un vote du Conseil de sécurité. “Ces sanctions ne sont rien par rapport à ce qui devra se passer in fine“, a-t-il ajouté, sans autres précisions.

De son côté, la Corée du Nord a dénoncé mardi de nouvelles sanctions “scélérates“ et promis de faire “souffrir” Washington en retour. “_Les mesures à venir de la RPDC (République populaire démocratique de Corée, appellation officielle de la Corée du Nord) infligeront aux Etats-Unis la plus grande douleur qu’ils n’aient jamais connue de leur histoire”, a déclaré l’ambassadeur nord-coréen, Tae Song Han, devant la Conférence du désarmement à Genève.

Séoul a salué l’adoption de cette résolution, la qualifiant “d’avertissement sévère“ pour Pyongyang. “La Corée du Nord doit comprendre que la dénucléarisation est la seule voie lui garantissant sécurité et développement économique“, ajoute le gouvernement sud-coréen dans un communiqué.

A Tokyo, le premier ministre Shinzo Abe a “hautement apprécié“ la résolution “rapide“ et “forte“.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté lundi soir à l’unanimité – et à l’initiative des Etats-Unis – une nouvelle résolution de sanctions contre la Corée du Nord, interdisant notamment ses exportations de textile et réduisant ses approvisionnements en pétrole.

Cette huitième série de mesures, approuvée par la Chine et la Russie, les plus proches soutiens de la Corée du Nord, vise à punir ce pays pour son essai nucléaire du 3 septembre. Par ses sanctions, chaque fois plus sévères, l’ONU espère pousser Pyongyang à négocier ses programmes nucléaire et balistique.

Avec agence (AFP)