DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des réfugiés burundais tués par l'armée congolaise

La fusillade aurait fait au moins 36 morts et 124 blessés

Vous lisez:

Des réfugiés burundais tués par l'armée congolaise

Taille du texte Aa Aa

Les Nations Unies demandent l’ouverture d’une enquête, après le meurtre d’au moins 36 réfugiés burundais en République démocratique du Congo. L’armée congolaise a ouvert le feu alors qu’ils manifestaient vendredi à Kamanyola, dans l’est du pays, pour réclamer la libération de quatre demandeurs d’asile qui devaient être expulsés vers le Burundi. 124 personnes ont aussi été blessées.

“Cette situation est déplorable”, juge un réfugié, Jimmy Nemeyimana. “Quand on voit que nos compatriotes ont été tués comme des animaux. Le gouvernement ne dit rien. Comment expliquer cela ? Ils menacent de nous tuer si on refuse de retourner chez nous, au Burundi. Il faut que justice soit faite”.

La situation aurait dégénéré après la mort d’un militaire congolais. Les forces de sécurité auraient riposté par des tirs de manière disproportionnée, indique la Monusco, la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo.
Depuis la crise politique majeure que traverse le Burundi, ces deux dernières années, plus de 400 000 ressortissants ont dû fuir le pays.