DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deir Ezzor, reprise aux deux tiers à l'EI

Vous lisez:

Deir Ezzor, reprise aux deux tiers à l'EI

Taille du texte Aa Aa

L’armée syrienne et ses alliés resserrent progressivement l‘étau autour du groupe Etat islamique à Deir Ezzor. Plus tôt ce mois-ci, elle y a brisé le siège de deux enclaves civiles et militaires tenu par les jihadistes qui durait depuis trois ans.

Sur la rive Nord-Est de l’Euphrate, les Forces démocratiques syriennes avancent, appuyées par la coalition internationale emmenée par Washington. Sur l’autre rive, l’armée syrienne progresse avec l’appui de l’aviation russe.

Dimanche, l’armée syrienne s’est emparée du quartier d’Al-Jafra en périphérie de Deir Ezzor. Le groupe Etat islamique contrôlerait encore un tiers de la ville.

La population, y compris les familles des jihadistes, fuit vers le Nord pour échapper aux bombardements et aux combats. Ils sont accueillis dans ces camps où ils sont contrôlés, pour vérifier qu’ils n’appartiennent pas au groupe Etat islamique.

“Les avions menaient des raids au hasard. Des gens, des enfants ont été tués, blessés, des maisons détruites. Seulement les personnes âgées sont restées, elles ne pouvaient pas partir”, raconte une femme.

Ceux qui ont réussi à quitter Deir Ezzor affirment que la majorité des hommes ont disparu : ils ont été tués ou se sont enfuis. Des femmes racontent aussi que des gangs de trafic d’organes opèrent dans la région.