DERNIERE MINUTE

Troisième journée de manifestations antiracistes à St Louis : 80 arrestations

80 personnes ont été arrêtées après une nouvelle nuit d'émeutes à St Louis.

Vous lisez:

Troisième journée de manifestations antiracistes à St Louis : 80 arrestations

Taille du texte Aa Aa

Troisième nuit consécutive de manifestations et d‘émeutes à Saint Louis, aux Etats-Unis. Plus de 80 personnes ont été arrêtées par la police de l’Etat du Missouri.
Des manifestants ont lancé des pierres et débris divers sur les forces de l’ordre, des vitrines de magasins ont été cassées. Les rassemblements avaient pourtant commencé pacifiquement. L’objectif : dénoncer le racisme institutionnel après l’acquittement d’un policier blanc accusé de l’homicide d’un criminel noir.

Nous n’avons aucune patience pour la violence, nous n’avons aucune patience pour le vandalisme. C’est pour cela que vous voyez qu‘à la minute où les gens prennent le chemin du vandalisme, nous appliquons la loi“, a expliqué le gouverneur du Missouri, Eric Greitens.

Comme lors des manifestations de Ferguson en 2014 et 2015, c’est un policier blanc qui est en cause. Et comme à Ferguson, les émeutes semblent inévitables.

Des activistes antiracistes se désolent des violences :
La cité universitaire vaut mieux que ça. Et puis nous sommes connus pour notre tolérance des gens de toutes les couleurs, croyances, de toutes les religions. C’est ridicule.

C’est en 2011, à l’issue d’une course poursuite que l’ancien policier, blanc, Jason Stockley, a tiré et tué, dans sa voiture, un trafiquant de drogue noir, Anthony Lamar Smith.
Les diverses vidéos de la scène n’en donnent qu’une image incomplète, mais le policier a notamment été accusé d’avoir déposé une arme de poing dans la voiture pour justifier son acte.