DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Élections allemandes 360° : améliorer la couverture internet

Dans le cadre de notre série de vidéos à 360° sur les prochaines élections législatives allemandes du 24 septembre, nous sommes allés à Halle à la rencontre de Martin Menz, un entrepreneur heureux de

Vous lisez:

Élections allemandes 360° : améliorer la couverture internet

Taille du texte Aa Aa

Dans le cadre de notre série de vidéos à 360° sur les prochaines élections législatives allemandes du 24 septembre, nous sommes allés à Halle à la rencontre de Martin Menz, un entrepreneur heureux de la politique d’Angela Merkel mais loin d‘être satisfait de la qualité du réseau internet en Allemagne. Le pays est “25e au rang mondial au sujet de la rapidité de son réseau:“http://www.epliitto.fi/images/09_Tobias%20Ahl_FTTH%20Council.pdf derrière des nations telles que la Russie, l’Italie ou les Pays-Bas. Entretien mené par Julius Lukas, journaliste au “Mitteldeutsche Zeitung.”

Martin Menz : Je suis Martin Menz, 32 ans, entrepreneur à Halle. Le nom de ma société est “Relaxdays” et nous vendons des produits pour la maison, le jardin, les loisirs, de façon digitale et dans toute l’Europe.

Julius Lukas : Relaxdays a dix ans maintenant. Quand vous regardez en arrière, y a-t-il eu un moment où vous vous disiez “ce serait bien si j’avais plus de soutien”, où vous avez été confronté à la bureaucratie ? Un moment où vous disiez, “ce serait plus simple avec du soutien ou de l’aide” ?

Martin Menz : En tant qu’entrepreneur, je ne regarde pas les choses qui ne fonctionnent pas mais j’essaye rapidement de trouver une solution. La plupart du temps, cette solution n’est pas politique. Je pense que la politique doit s’occuper de l’environnement général, de l’essentiel. Des choses comme garantir la paix ou que nous sommes un pays respecté d’un point de vue politique. Ce sont ces choses qui sont importantes pour moi, celles dont on doit s’occuper. Et c’est d’ailleurs quelque chose de très important pour le gouvernement et je veux que ça le reste. C’est pourquoi, personnellement, je suis satisfait de la politique de Madame Merkel.

Julius Lukas : Quel est le soutien politique dont vous pourriez avoir besoin en tant qu’entrepreneur ? Que peut faire la politique pour faire grandir votre entreprise ? Vous avez déjà une forte croissance, mais pour vous assurer que cela reste ainsi.

Martin Menz : C’est une bonne question. Les politiques ont sûrement besoin de traiter la question de la numérisation, de renforcer l’infrastructure autour d’internet. Je suis rentré de Francfort en tant que passager récemment et j’ai essayé de travailler sur internet. Mais vous rencontrez des vides, des moments sans connexion. Je pense qu’il faut travailler sur ça, pour avoir une bonne connexion sur l’ensemble du territoire. En fin de compte, cette infrastructure-là est aussi importante qu’une autoroute, une bonne liaison routière, l‘électricité et l’eau.

En fait, l’Allemagne lutte avec cette extension de la qualité du réseau internet dans tout le pays, ce que les experts voient actuellement comme un inconvénient croissant pour l‘économie du pays. Martin Menz a commencé il y a dix ans sur ebay, aujourd’hui, il emploie 80 personnes et vend 2000 articles.

Julius Lukas : Vos articles sont produits dans le monde entier. À quelle distance se trouvent les lieux où ils sont vendus ? Tous les articles viennent ici, à Halle, mais où sont-ils distribués ?

Martin Menz : Nous avons des clients aux Pays-bas, en Espagne, en Allemagne, en France, en Italie, en Angleterre, en Pologne, au Danemark, en Slovaquie, partout ! Nous avons six, sept locuteurs natifs travaillant ici qui préparent les produits pour les pays européens. L’entreprise a probablement un fonctionnement davantage européen qu’allemand. J’aimerais aussi qu’on dise que je suis Européen avant d‘être Allemand.

Julius Lukas : L’Europe est importante pour vous. Quel rôle joue-t-elle dans votre choix d‘électeur ?

Martin Menz : Un rôle décisif ! Tout d’abord, je suis pro-européen. Et ma société n’a pas le choix. Nous sommes concentrés sur le commerce européen, sur le commerce numérique européen. Il est très important pour l’entreprise de réduire les frontières et que nous fassions du commerce de la bonne manière, que nous vivions ensemble et que nous apprenions les uns des autres.

Julius Lukas : Qu’attendez-vous des élections ?

Martin Menz : J’espère que l’AfD fera un petit score ou que je ne les vois pas entrer au Parlement. Parce que je pense qu’ils sont idiots. En dehors de cela, il serait bon que nous ayons une forte participation électorale pour que tout le monde en fasse partie.

Julius Lukas : Douze ans de Merkel, certains voient ça comme une sorte de stagnation. Qu’en pensez-vous ?

Martin Menz : Peut-être que la politique n’a pas toujours besoin d’une innovation soudaine. Peut-être doit-elle simplement donner un cadre et que c’est suffisant. Il faut peut-être y penser.

*C‘était donc le dernier épisode de 360, programme autour des élections législatives allemandes. Elections qui ont lieu ce dimanche 24 septembre.