DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections allemandes : Schulz l'optimiste

Lorsque Martin Schulz a été nommé par les sociaux-démocrates allemands (SPD) en mars pour affronter la chancelière conservatrice Angela Merkel, tout semblait…

Vous lisez:

Elections allemandes : Schulz l'optimiste

Taille du texte Aa Aa

Lorsque Martin Schulz a été nommé par les sociaux-démocrates allemands (SPD) en mars pour affronter la chancelière conservatrice Angela Merkel, tout semblait possible. Ensuite, le SPD a perdu plusieurs élections. Et depuis que la campagne a commencé, Schulz est devancé par Merkel dans les sondage mais il reste optimiste. La campagne ne se termine que dimanche 24 septembre à 18 heures.

Schulz a passé la plus grande partie de sa carrière – 23 ans – au Parlement européen, où il a été président de 2012 jusqu‘à sa démission cette année.
C’est un visage familier en Allemagne grâce à son attachement à l’Europe. Schulz a souvent évoqué la crise grecque, le vote du Royaume-Uni de sortir de l’Union Européenne, ou encore le sort des réfugiés. Il a notamment dit à un membre du parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (Ukip) qu’il est allé trop loin !

Schulz a mis la justice sociale au coeur de sa campagne mais le temps ne joue pas en sa faveur. Car les Allemands ont globalement bénéficié de 12 ans de prospérité sous Merkel. Cette dernière qui vante son bilan économique, avec la baisse du chômage. Et il n’est pas simple de lutter contre son partenaire de coalition.

“Nous voulons faire mieux. Je veux mieux que la chancelière pour ce pays. Rien ne s’obtient sans alternative”, estime Schulz.

Lui qui a également déclaré que son parti ne formera aucune alliance après l‘élection à moins que des salaires équitables, une éducation gratuite, des pensions sécurisées et un engagement envers une Europe démocratique ne soient garantis.