DERNIERE MINUTE

Uber interdit à Londres

Vous lisez:

Uber interdit à Londres

Taille du texte Aa Aa

Uber et Londres sont fâchés ! L’entreprise américaine de voitures avec chauffeurs privés ne pourra plus travailler dans la capitale britannique après le 30 septembre prochain. C’est ce que vient d’annoncer l’autorité londonienne des transports, TfL.


“Uber Londres n’est pas apte à détenir une licence d’exploitation de chauffeurs privés”, a communiqué TfL. Il faut préciser que cette licence arrive effectivement à expiration le 30 septembre.

L’autorité des transport pointe, pour expliquer sa décision, des manquements en matière de sécurité de la part d’Uber, comme le manque de réactivité dans la dénonciation de crimes dont ses chauffeurs seraient témoins. Des failles dans le contrôle du casier judiciaire de ses conducteurs sont aussi évoqués. “L’approche et la conduite d’Uber ont démontré un manque de responsabilité en lien avec plusieurs problèmes, avec des conséquences potentielles pour la sûreté et la sécurité du public” indique ainsi TfL.

Le maire de Londres a approuvé la décision de la régie des transports de Londres. Sadiq Khan a expliqué, sur les réseaux sociaux, que “ce serait une erreur de la part de TfL de continuer de fournir une licence à Uber si elle pose une quelconque menace à la sûreté et à la sécurité des Londoniens”.

De son côté, Uber a rapidement réagi en faisant appel de cette décision. La société va donc “contester immédiatement en justice”. La firme américaine a également lancé une pétition en ligne pour éviter que ses 40 000 conducteurs opérant à Londres ne soient au chômage” et que ‘les Londoniens ne soient pas privés d’un moyen de transport pratique et abordable”.