DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Élections allemandes : Merkel imbattable

Angela Merkel domine le paysage politique allemand et international depuis douze ans. Rien n'arrête sa course.

Vous lisez:

Élections allemandes : Merkel imbattable

Taille du texte Aa Aa

Depuis le début de la campagne électorale allemande, les sondages la donnaient gagnante. Après trois mandats et douze ans d’exercice, ceux qui votent pour la première fois ne connaissent presque pas l’Allemagne sans elle. Angela Merkel a connu quatre présidents français et détient le record de longévité au pouvoir en Europe.

La timide fille de pasteur de l’ex-RDA, surnommée la petite-fille de Kohl est passée de la physique à la politique au sein de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) avant d’accéder à la chancellerie en 2005. Si sa première coalition avec les sociaux-démocrates du SPD s’est déroulée dans une relative harmonie, celle formée avec le Parti libéral-démocrate FDP a été plus inconfortable. En 2013, la CDU et le SPD ont été amenés à former une nouvelle grande coalition.

“Femme la plus puissante du monde”

Sur la scène internationale, Angela Merkel qui parle couramment russe et anglais s’est imposée au fil de ses mandats. Le magazine Time l’a désignée quatre fois de suite, “femme la plus puissante du monde”.

“L’Allemagne est un pays fort, a-t-elle souligné en août 2015. C’est avec cette devise que nous abordons les évènements, que nous avons fait tant de choses et que nous y arriverons encore”, estime-t-elle. Par ses propos, la chancelière ouvrait les portes de son pays aux réfugiés qui rejoignaient en masse l‘économie la plus prospère d’Europe.

Les populistes en embuscade

Sa décision lui a valu une forte estime internationale, mais aussi des critiques chez elle, alimentant le succès du parti nationaliste et anti-immigration AfD (Alternative pour l’Allemagne).

Lors de plusieurs rassemblements, en particulier dans l’Est du pays, des manifestants – beaucoup appartenant à l’AfD ou au NPD d’extrême-droite – ont conspué Angela Merkel. Imperturbable, elle est restée au contact de la foule en gardant l’espoir de détourner les électeurs de l’AfD.