DERNIERE MINUTE

Rohingyas : l'ONU exige un corridor humanitaire

Plus de 500 000 personnes ont dû fuir la Birmanie

Vous lisez:

Rohingyas : l'ONU exige un corridor humanitaire

Taille du texte Aa Aa

L’ONU exige un corridor humanitaire en Birmanie pour venir en aide aux Rohingyas, poussés sur les chemins de l’exil. Ce jeudi, le cap des 500 000 réfugiés à entrer au Bangladesh pour fuir les violences a été franchi. Le secrétaire général des nations Unies Antonio Guterres demande un “arrêt des opérations militaires” dans l’Etat Rakhine.


“Il semblerait qu’il y ait un caractère profondément dérangeant de ces violences, qui engendrent de vastes mouvements de population, fuyant leurs maisons”, a déclaré Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU. “Il est impératif que les agences des Nations Unies et les autres partenaires non-gouvernementaux aient un accès immédiat et sûr à toutes les communautés touchées. Cette crise des réfugiés est celle qui se développe le plus vite au monde, c’est une catastrophe humanitaire et un cauchemar pour les droits humains”.


Mercredi soir, une embarcation qui transportait des Rohingyas de l‘état Rakhine vers les côtes du Bangladesh a encore chaviré, à quelques encablures de l’arrivée. La mer a rendu 15 corps, dont ceux de 10 enfants, et le bilan devrait encore s’alourdir.