DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

5G et villes intelligentes au sommet Telecom World de l'UIT à Busan


Sci-tech

5G et villes intelligentes au sommet Telecom World de l'UIT à Busan

Les leaders des secteurs des technologies de l’information et de la communication se sont réunis à Busan en Corée du Sud au sommet Telecom World 2017 de l’Union internationale des télécommunications (UIT). On y a parlé 5G, villes intelligentes et cybersécurité, des domaines où les acteurs des nouvelles technologies promettent de bouleverser nos vies.

L’Union internationale des télécommunications (UIT) qui dépend des Nations Unies vient de tenir à Busan en Corée du Sud, son sommet Telecom World 2017. Malgré la K-pop que l’on a pu entendre sur scène, le rendez-vous est des plus sérieux : gouvernements et entreprises de technologie étaient sur place pour parler des dernières avancées numériques. Exemple : le développement de villes intelligentes.

Notre reporter Jeremy Wilks nous présente quelques innovations en la matière : “Busan dispose d’un système qui enregistre le trafic et informe de la présence d’un accident,” dit-il en montrant un premier stand. Sur un deuxième, il nous décrit “un autre dispositif qui mesure la quantité de gaz à effet de serre émis à l’intérieur de bureaux.”
“Dans le domaine de la santé, poursuit-il, on surveille l‘état des patients en temps réel et on envoie l’information aux médecins et là-bas, indique-t-il, il s’agit d’un “système intéressant qui coupe automatiquement votre smartphone quand vous traversez la rue pour éviter un accident par manque d’attention.”

“Le plus important, explique sur ce dernier stand, Aidan Lew de l‘équipe commerciale dédiée à l’Internet des objets chez Lotte Data Communication, c’est de voir comment on facilite la vie des gens et comment on renforce leur sécurité parce que les Coréens font déjà l’expérience des appareils de l’Internet des objets et ils veulent des services encore plus perfectionnés.”

Mieux planifier les villes

En Europe aussi, on travaille sur les villes intelligentes. En Suisse, par exemple, une grande entreprise de téléphonie mobile mène des tests pour voir comment ses données peuvent être utilisées pour analyser le trafic.

Raphaël Rollier, responsable du programme Smart City chez Swisscom, nous en dit plus : “On a beaucoup de données mobiles : on génère chaque jour, 20 milliards d‘évenements sur tout le réseau c’est-à-dire que chaque fois que votre portable se connecte à une antenne, cela crée une “trace numérique” et on a approché les villes pour leur montrer qu’on pouvait en temps réel établir le trafic, raconte-t-il. Sur cette base-là, renchérit-il, cela va permettre de mieux cerner les enjeux et la planification des villes.”

Mais l’avènement des villes intelligentes nécessite la mise en place de réseaux ultra-rapides comme la 5G. L’UIT définira les fréquences pour ce réseau d’ici 2020 et annonce une évolution fondamentale dans la connectivité : “La 5G offre un environnement hyper-connecté aux consommateurs, assure Chaesub Lee, directeur du Bureau de la normalisation des télécommunications de l’UIT. Donc tous les appareils qui sont connectés, utilisés pour la vie quotidienne des utilisateurs, devront être connectés à la 5G,” insiste-t-il.

Cybersécurité

La sécurité était aussi au coeur de ce sommet. Un enjeu crucial quand on sait que le nombre d’appareils connectés devrait passer de six millions aujourd’hui à 200 millions en 2025. L’une des solutions consiste à tenir compte de cet aspect dès la conception des objets.

Ammar Alkassar, PDG de Rohde & Schwarz Cybersecurity, l’assure : “On doit changer notre manière d’aborder la cybersécurité. A l’avenir, il nous faudra des systèmes plus pro-actifs, de la sécurité intégrée dès la conception des appareils : il ne s’agit plus de rajouter des boîtes ou des logiciels supplémentaires sur les appareils, mais bien de faire en sorte qu’ils soient plus sûrs dès le départ,” estime-t-il.

Des JO en 5G

Recherche de solutions en matière de sécurité, offre de services en 5G : tout s’accélère à l’image de la Corée du Sud qui veut faire de ses prochains Jeux olympiques d’hiver, un évènement hyper-connecté.

“On essaie d’installer le réseau 5G pour la première fois au monde, explique Dongjun Lee, spécialiste de la stratégie réseaux chez KT Corporation, en fournissant des services de test aux spectateurs et aux participants des Jeux olympiques.”

Les essais olympiques de la 5G sont attendus avec impatience par le secteur du numérique : elle est vue comme un formidable bond en avant dans la connectivité.

Jeremy Wilks avec Stéphanie Lafourcatère

Le choix de la rédaction

Prochain article
Gigaworld : la révolution est en marche

Sci-tech

Gigaworld : la révolution est en marche