DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une "tenue" d'Anne Frank, victime de la Shoah, vendue pour Halloween

Vous lisez:

Une "tenue" d'Anne Frank, victime de la Shoah, vendue pour Halloween

Taille du texte Aa Aa

L’horreur fait vendre, comme le démontre chaque année Halloween, la fête mondialisée et ultra-commercialisée. Mais cette fois, l’une des entreprises américaines de vente en ligne, qui en font leurs choux gras, a dépassé toutes les bornes de la tragédie qui “marche” : elle propose une soi-disant “tenue”, censée faire peur sans doute, de l’adolescente allemande juive Anne Frank, victime de la Shoah qui est devenue célèbre à titre posthume grâce à la publication de son Journal.

On peut ainsi voir sur le site HalloweenCostumes.com la photographie d’une fillette portant un manteau bleu foncé, un béret vert et une sacoche en bandoulière; elle est souriante. La “panoplie” spéciale Halloween, vendue 25 dollars, est 100% polyester, est-il précisé.
“La Seconde Guerre mondiale a créé des héros inattendus, tels qu’une jeune fille comme Anne Frank”, ose se justifier la société commerciale. “Avec simplement un journal et de l’espoir, elle peut devenir une inspiration pour nous tous”. “Maintenant, est-il encore écrit, votre enfant peut jouer le rôle d’un héros de la Seconde Guerre mondiale avec ce costume”.


L'atteinte à la mémoire, le commerce ne connaît pas !

Anne Frank n’avait que 15 ans lorsqu’elle est morte début 1945 dans le camp d’extermination nazi de Bergen-Belsen. Elle avait été arrêtée le 4 août 1944 avec plusieurs membres de sa famille, alors qu’ils se trouvaient tous dans une cache à Amsterdam. Le journal intime d’Anne, retrouvé par une femme qui aidait les juifs à échapper aux rafles aux Pays-Bas, avait été publié en 1947 grâce à son propre père, Otto Frank, unique survivant du groupe.

Quelques photos de la jeune victime du régime nazi :


Inévitablement, cette atteinte, à peine croyable, à la mémoire de la jeune déportée provoque une vague d’indignation grandissante, notamment sur les réseaux sociaux. “Nous l’avons retiré de la vente “(le “costume”), s’est expliqué Fun.com, un autre commerçant américain en ligne basé au Minnesota. “Nous présentons nos excuses si nous avons offensé quelqu’un, poursuit-il, ça n’a jamais été notre intention”. Quelle lucidité !

Plusieurs autres entreprises de vente sur internet n’ont même pas eu ce tact et continuent de proposer la dite “tenue” d’Anne Frank aux petites filles du monde entier qui voudraient “s’amuser” pour passer une bonne fête d’Halloween.