DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'alliance Airbus-Bombardier

Un rapprochement commercial qui ne fait pas le bonheur de Boeing

Vous lisez:

L'alliance Airbus-Bombardier

Taille du texte Aa Aa

L’avionneur européen Airbus et le canadien Bombardier engagent un spectaculaire rapprochement commercial : Airbus vient de prendre une part majoritaire du programme d’avions moyen-courrier CSeries. Et Boeing n’apprécie guère…

L’accord est une bouffée d’oxygène pour Bombardier car le Canadien n’a pas engrangé de nouvelles commandes pour le CSeries depuis un an et demi. Cet avion est pourtant le premier monocouloir de conception entièrement nouvelle depuis plus de 25 ans, mais son succès a du mal à décoller.

En tout cas, grâce à cette opération, Airbus se renforce sur un segment dont il était absent. Le CSeries va lui permettre d‘élargir sa gamme avec des appareils de 100 à 150 places.
Il bénéficie aussi du fait que l’appareil, entré en service à l‘été 2016, a déjà obtenu sa certification et ne nécessite pas d’importants investissements à l’avenir.

Airbus n’a pas injecté d’argent frais dans le programme de bombardier, il va plutôt mettre à contribution sa force de frappe commerciale dans le monde, ce qui devrait dégager d’importantes économies de coûts sur la production de l’avion.