DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Droits de l'Homme : Macron "n'a pas de leçons" à donner à l'Egypte

Pressé par les ONG d'aborder la question des droits de l'Homme avec le président égyptien qu'il recevait à l'Elysée, Emmanuel Macron a tenu à répondre aux critiques.

Vous lisez:

Droits de l'Homme : Macron "n'a pas de leçons" à donner à l'Egypte

Taille du texte Aa Aa

Première rencontre à Paris entre le président français, Emmanuel Macron, et son homologue égyptien, Abdel Fatah al-Sissi. Une entrevue placée sous le signe d’un renforcement de la coopération entre deux pays, qui ont multiplié ces dernières années les contrats d’armement et œuvrent de concert dans la lutte contre le terrorisme.

L’Elysée considère l’Egypte comme un rempart essentiel contre les djihadistes, mais des l’ONG accusent Paris de fermer les yeux sur la situation des droits de l’Homme qu’elles jugent “catastrophique” dans le pays.

Pressé d’aborder le sujet avec Abdel Fatah al-Sissi, Emmanuel Macron a tenu à répondre aux critiques :

_“Je crois à la souveraineté des Etats, et donc, de la même façon que je n’accepte pas qu’un autre dirigeant ne me donne des leçons sur la manière de gouverner mon pays, je n’en donne pas aux autres”, a déclaré le président français.

De son côté, Abdel Fatah al-Sissi a insisté sur le contexte sécuritaire de l’Egypte :

“Nous n’essayons pas d‘éviter les questions relatives aux droits de l’Homme, mais nous souhaiterions que vous les mettiez dans le contexte réel et les conditions d’un Etat comme l’Egypte. Nous ne sommes pas en Europe, avec sa culture, sa civilisation. Nous sommes dans une région différente.”

Profitant de la visite du président égyptien, l’ONG Reporters sans frontières a déployé une banderole devant l’obélisque de Louxor, place de la Concorde, avec le message “Save Egyptian journalists”. L’ONG a brandi des portraits de journalistes ou blogueurs, actuellement détenus en Egypte, simplement pour avoir exercé leur métier.