DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Au Brésil, la colère des chauffeurs Uber

En France, on est plutôt habitués à voir l'inverse.

Vous lisez:

Au Brésil, la colère des chauffeurs Uber

Taille du texte Aa Aa

Au Brésil, des milliers de conducteurs Uber sur les routes de Rio de Janeiro et de Sao Paulo. Lundi, c’est à coup d’opérations escargot dans les plus grandes villes du pays qu’ils ont dit « Non au projet de loi 28 », un projet de loi adopté par la chambre basse du Congrès brésilien pour réglementer les applications dites de « covoiturage », comme Uber

“Le gouvernement va à l’encontre des principes de notre monde, où nous avons besoin de plus de concurrence pour être en mesure d’avoir une meilleure offre de service et de faire baisser les prix et les coûts”, a déclaré Marlon Luz, l’un des organisateurs de la manifestation.

Avec cette réglementation, le Congrès brésilien impose aux chauffeurs de nouvelles taxes, une assurance obligatoire pour les passagers, et un dispositif de surveillance et des voitures et de leur conducteur. Une réglementation trop coûteuse pour les chauffeurs d’Uber, qui reprochent aux taxis traditionnels d’avoir influencé le débat.