DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Séoul sanctionne 18 banquiers nord-coréens

Une mesure simplement symbolique ?

Vous lisez:

Séoul sanctionne 18 banquiers nord-coréens

Taille du texte Aa Aa

La Corée du Sud a sanctionné une nouvelle fois Pyongyang. Dix-huit banquiers nord-coréens établis en Chine, en Russie et en Libye, soupçonnés d’avoir partie liée avec les programmes d’armements nord-coréens, ont fait leur entrée sur la liste noire de Séoul. C’est un nouveau coup porté contre son voisin du nord. Ces 18 personnalités étaient déjà visées par des sanctions américaines.

Nous espérons que ceci encouragera les gens à éviter les transactions problématiques avec la Corée du Nord, que cela contribuera à bloquer les principales ressources de Pyongyang en devises étrangères et le développement d’armes de destruction massives“, a déclaré Baik Tae-Hyun, porte-parole du ministère de l’Unification.

Le président américain Donald Trump arrive ce mardi à Séoul après son passage au Japon. Hier, des dizaines de militants pacifistes l’ont appelé à agir pour la paix sur la péninsule coréenne. Certains brandissaient des banderoles plutôt hostiles” no war, no Trump”, “pas de guerre, pas Trump”…

La bonne réponse pour la Corée du Sud et les Etats-Unis c’est d’agir en même temps. Il y a déjà des discussions. Nous aimerions dire au président Trump d’agir en ce sens pour apporter une paix réelle sur la péninsule coréenne“, a déclaré Kim Yesug, militante pacifiste.

Ces nouvelles sanctions signifient que les Sud-Coréens comme les entités sud-coréennes ne pourront pas entretenir de relations commerciales avec les personnes inscrites sur la liste.
Mais, de fait, elles sont largement symboliques, car aucun lien économique n’existe entre les deux Corée(s). Il n’empêche que Pyongyang ne devrait pas apprécier.