DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Arabie saoudite "en état de guerre" avec le Liban

Elle accuse Beyrouth d'être sous la coupe du Hezbollah et de l'Iran

Vous lisez:

L'Arabie saoudite "en état de guerre" avec le Liban

Taille du texte Aa Aa

L’escalade entre l’Arabie saoudite et l’Iran n’en finit plus de s’exporter. Par la voix du ministre chargé des relations avec les pays du Golfe, l’Arabie saoudite a annoncé qu’elle se considérait “en état de guerre” avec le Liban, un pays qu’elle dit otage du Hezbollah et de l’Iran.

Or d’après Riyad, le mouvement chiite libanais et l’Iran auraient permis aux rebelles yéménites de lancer un missile sur la capitale saoudienne samedi, missile intercepté au-dessus de l’aéroport.

L’imbroglio régional, aggravé par la guerre au Yémen où l’Arabie saoudite et l’Iran soutiennent deux camps opposés, semble avoir fait une nouvelle victime collatérale, le Premier ministre libanais Saad Hariri qui a annoncé sa démission samedi depuis l’Arabie saoudite. Les spéculations vont bon train sur le fait de savoir s’il a démissionné de son plein gré et s’il est libre de ses mouvements dans le royaume.

Pays aux équilibres précaires entre chrétiens maronites et musulmans sunnites et chiites, le Liban tente désormais de ne pas sombrer dans une crise politique et intercommunautaire. Le président Michel Aoun a fait savoir qu’il ne reconnaîtrait pas la démission de Saad Hariri tant qu’il ne serait pas revenu au Liban.