DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réforme fiscale : la grogne des salariés de Dacia en Roumanie

Vous lisez:

Réforme fiscale : la grogne des salariés de Dacia en Roumanie

Taille du texte Aa Aa

Dans la petite ville roumaine de Mioveni, plusieurs milliers de salariés du constructeur automobile Dacia ont manifesté ce mardi contre le projet de réforme fiscale annoncé par le gouvernement. Il prévoit notamment le transfert des cotisations sociales patronales à la charge des employés. Pour les manifestants, cette réforme, risque, à terme, d’aboutir à des réductions de salaires. Ils sont bien décidés à ne pas se laisser faire.

“Nous sommes ici pour protester contre ce projet qui veut transformer les cotisations patronales en cotisations salariales. Et nous sommes même prêts à aller devant le gouvernement pour le faire changer d’avis”, dit un manifestant.

Mioveni compte 30 000 habitants et vit essentiellement grâce à Dacia, filiale à bas prix de Renault. L’usine emploie aujourd’hui près de 14 000 personnes et produit 1 300 véhicules par jour. Si cette réforme est critiquée par les syndicats – qui craignent qu’elle ait un impact négatif sur le niveau de vie des Roumains – elle l’est aussi par le patronat qui dénonce un régime d’imposition bancal. Reste que le gouvernement a annoncé sa mise en œuvre dès le 1er janvier prochain.