DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Manifestations anti-corruption : peu d'échos dans les villages roumains

A Singureni, village pauvre du sud de la Roumanie, euronews est allée à la rencontre des habitants. Ils sont peu nombreux à soutenir les manifestants et beaucoup d'entre eux sont très tolérants v

Vous lisez:

Manifestations anti-corruption : peu d'échos dans les villages roumains

Taille du texte Aa Aa

Le soleil est au rendez-vous en cette journée de dimanche, à Singureni. Ce village roumain localisé dans le sud du pays est à une heure de route de la capitale Bucarest.

Les habitants sont nombreux à sortir de l‘église. Certains s’asseyent sur les bancs de leur jardin, bien décidés à profiter des dernières chaleurs de l’automne. Le silence qui y règne est interrompu par le bruit des machines à couper le bois.

Ici, les manifestations qui ont eu lieu au début du mois à Bucarest semblent avoir peu d‘échos. La lutte contre la corruption qui se joue dans le pays paraît bien lointaine. Pourtant, le village n’est situé qu‘à 40 kilomètres du centre politique du pays.

Florica Trandafir revient de l‘église où elle se rend chaque dimanche. “Nous prions pour notre famille, pour notre santé“, explique-t-elle. Agée de 67 ans, elle nous confie avoir vu à la télévision quelques informations à propos des manifestations. Mais elle ne sait pas exactement pourquoi ils manifestaient. “Je ne sais pas grand-chose… Je ne regarde pas trop… Je vais me coucher“, finit-elle par lâcher.

Florica Trandafir in Singureni

Lors des élections législatives de décembre dernier, Florica Trandafir a voté pour le Parti social-démocrate (PSD), actuellement au pouvoir. Son village fait partie du comté de Giurgiu, un comté où les sociaux-démocrates ont obtenu leurs meilleurs scores avec près de 69% des voix. A Singureni, le score du PSD a même atteint plus de 89% des voix. A l‘échelle nationale, le parti a emporté le scrutin avec plus de 45% des voix.

Plus tôt dans l’année, la Roumanie a connu ses plus grandes manifestations depuis la révolution de 1989 et la chute du dictateur Ceaușescu. Des milliers de Roumains sont descendus dans la rue pour pour protester contre la réforme du code pénal voulue par le gouvernement social-démocrate pour assouplir la législation anticorruption. Une réforme qui aurait permis à certains responsables politiques d‘échapper à des poursuites judiciaires.

La Roumanie se classe régulièrement parmi les pays les plus corrompus de l’Union européenne même si ces dernières années, avant cette réforme contestée, le pays avait fait des efforts pour lutter contre la corruption.

Singureni, Romania

La vague de manifestations n’a pas suscité pour autant l’adhésion de Florica Trandafir. Elle a travaillé pendant six ans dans une fabrique de chaussures avant de donner naissance à cinq enfants. Elle est ensuite restée à la maison pour les élever. Aujourd’hui, deux de ses enfants vivent avec leurs familles en Espagne, comme 3,4 millions d’autres Roumains qui ont décidé de partir à l‘étranger pour travailler, comme l’explique un rapport des Nations Unies datant de 2016.

Singureni, Romania

A quelques kilomètres de là, près de la place du marché, un groupe d’hommes est assis autour d’une bouteille de whisky. Parmi eux se trouve le maire, Marian Patuleanu. Il est rentré de ses vacances en Inde avec cette bouteille d’alcool, un cadeau souvenir pour ses amis.

Je respecte ceux qui manifestent, mais ça ne veut pas dire qu’ils ont raison“, déclare-t-il. “Je fais partie de ceux qui ne manifestent pas. Si on choisit des gens pour nous représenter au Parlement roumain, on devrait les laisser faire leur travail et après leur mandat de quatre ans… on vote de manière civilisée et on les changent si on n’est pas content.

Marian Patuleanu représentait autrefois les Libéraux de l’opposition mais il est passé chez les Sociaux-démocrates. Cela lui a permis d’avoir accès à plus d’argent européen : il a ainsi pu faire paver toutes les rues du village.

Singureni, Romania

Selon un sondage (Kantar Public) commandé par le Parlement européen et publié en octobre cette année, 62% des Roumains considèrent que le pays va dans la mauvaise direction soit une augmentation de 10% en six mois.

Le maire explique que le village est l’un des plus pauvres de Roumanie et qu’il survit grâce aux subventions de l’Etat. Les personnes âgées représentent 40% de la population de Singureni.

Singureni, Romania

Une voix plutôt rare dans le village est celle de Tudor Puiu, 50 ans. Il travaille depuis 30 ans comme chauffeur à Bucarest.

Ces manifestations sont une très bonne chose“, dit-il. “Ça ne peut pas continuer comme ça. Il n’y a que des voleurs qui se moquent de la population… C’est de la corruption totale. L’année dernière, je n’ai pas voté parce que j’en avais marre d’eux.

Singureni, Romania

Lorelei Mihala