DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Censurés en 1917, des nus de Modigliani à l'honneur

Vous lisez:

Censurés en 1917, des nus de Modigliani à l'honneur

Taille du texte Aa Aa

En 1917 à Paris, ces nus d’Amedéo Modigliani sont censurés par la police lors de la seule exposition solo de l’artiste italien. Un siècle plus tard, la Tate Modern de Londres répare cette injustice. Douze nus de l’artiste sont exposés dans ce que les critiques qualifient déjà de retrospective la plus complète du peintre figuratif.

“La galerie où furent exposées ces oeuvres de Modigliani était en face du logement d’un commissaire de police qui a été choqué quand il les a vues. Il a demandé à ce qu’elles ne soient plus exposées près de la fenêtre. Il n’a pas fermé l’exposition mais évidemment cela a eu des répercussions. C’est très amusant de voir à quel point ces peintures sont aujourd’hui populaires par rapport à l’impact qu’elles ont eu à cette époque”, raconte Nancy Ireson, la commissaire des l’exposition.

Cette exposition est un véritable hommage au peintre et sculpteur mort à 36 ans. Des nus, des portraits… Une centaine d’oeuvres sont présentées allant de la peinture à la sculpture.
La réalité augmentée permet, elle, au visiteur d’entrer dans le studio de Modigliani où il vécu et travaillé les derniers mois de sa vie.

Une exposition à découvrir jusqu’au 2 Avril.