DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des milliers de touristes fuient Bali menacé

Vous lisez:

Des milliers de touristes fuient Bali menacé

Taille du texte Aa Aa

Soulagement pour les quelque 120 000 touristes bloqués à Bali par la menace volcanique : l'aéroport international Ngurah Rai de Denpasar a rouvert ce mercredi.

Mais après trois jours de fermeture, le trafic est fortement perturbé. Certains s'impatientent : d'autant que le volcan Agung reste terriblement menaçant et que les autorités indonésiennes n'excluent pas une nouvelle fermeture en cas de vents défavorables. 

"La première explosion n'a pas été trop puissante. Mais ça pourrait empirer, donc rester dans cette zone, c'est dangereux : on n'est qu'à 70 kilomètres il me semble... Si ça s'empire, il faudra peut-être descendre vers le sud", prévoit Tobias Matthew, un touriste australien. 

Samedi, le Mont Agung a craché des cendres, dangereuses pour les moteurs d'avion, ce qui a causé l'arrêt du trafic aérien autour de cette île d'Asie du sud-Est.

Du magma a fait son apparition et de la "lave froide", lave froide, appelées « lahars » par les Indonésiens, a dévalé les pentes.

L'île est en alerte maximale. 40 000 habitants ont déjà été évacués des zones à risque. La dernière grande irruption du Mont Agung en 1963 avait fait 1600 morts.