DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pêche européenne : moins d'anguilles, plus de langoustines

Les ministres européens ont trouvé un compromis sur les prochains quotas de pêche pour 2018 en attendant les douloureuses négociations sur le Brexit.

Vous lisez:

Pêche européenne : moins d'anguilles, plus de langoustines

Taille du texte Aa Aa

Les pêcheurs européens seront soumis l'an prochain à de nouveau quotas de pêche dans l'atlantique et en mer du Nord. Au terme d'une longue nuit de négociations, les ministres de la pêche de l'Union européenne se sont finalement mis d'accord : les pêcheurs vont devoir réduire la voilure afin de respecter les objectifs de pêche durable que l'Europe s'est fixée d'ici 2020.

Karmenu Vella? commissaire européen aux affaires maritimes : "Chaque année nous nous rapprochons de notre objectif de pêche durable et ceci apportera une récompense substantielle à long terme. Aujourd'hui nous nous sommes mis d'accord pour plus de 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires au bénéfice de plus de 50 000 pêcheurs."

Pour la première fois en 2018 la pêche à l'anguille sera restreinte pour préserver les stocks Les pêcheries devront fermer au moins trois mois consécutifs l'année prochaine au moment de la période de migration.

En revanche pour la langoustine : les quotas vont pouvoir augmenter.

Brexit oblige, des négociations autrement plus douloureuses attendent les pêcheurs européens l'an prochain alors que le Royaume-Uni s'apprête à quitter la politique de la pêche commune, l'une des politiques les plus intégrées de l'espace européen.

C.Ga (avec Agences)