DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cecilia Bartoli et Sol Gabetta, un duo étincelant

Vous lisez:

Cecilia Bartoli et Sol Gabetta, un duo étincelant

Taille du texte Aa Aa

Musica a rencontré la mezzo-soprano Cecilia Bartoli et la violoncelliste Sol Gabetta à Munich pour leur programme "Dolce Duello".

Elles font partie des artistes les plus audacieuses et les plus fascinantes de notre époque. La mezzo-soprano Cecilia Bartoli et la violoncelliste virtuose Sol Gabetta fêtent leur amitié avec des chefs d’oeuvre du Baroque accompagnés par l’ensemble d’instruments anciens “Capella Gabetta”. Musica a pu assister à leur répétition au Théâtre du Prince-Régent à Munich

Point of view

On a trouvé la musique écrite pour la voix, le violoncelle et l’orchestre

Cecilia Bartoli Mezzo-soprano

On voulait faire un projet ensemble depuis des années et finalement on a trouvé le projet, on a trouvé la musique écrite pour la voix, le violoncelle et l’orchestre,” explique Cecilia Bartoli.
Le programme se base plutôt sur la beauté, de la mélancolie mais aussi sur la joie du répertoire,” ajoute Sol Gabetta.

Inspiré des duels musicaux du 18è siècle, le programme s’appelle Dolce Duello. C’est un duel amical de musicalité et de virtuosité.

Avec l’aide d’un musicologue, les deux artistes ont retrouvé des trésors oubliés, parmi lesquels l’aria “d’Antonio Caldara”: https://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-caldara/, “Fortuna e speranza”.

C’est un air très profond et mélancolique,” explique Cecilia Bartoli. “On s‘écoute beaucoup. Chaque fois j’ai l’impression, elle fait sa phrase et moi je dois continuer le discours. Alors je fais ma phrase, elle doit reprendre,” détaille-t-elle.

“_A cette époque le violoncelle n’était pas vu comme un instrument solo,
c’était plutôt vu comme un instrument de basse continue. Souvent le violoncelle faisait un peu plus la structure harmonique pour soutenir un chanteur par exemple et dans ces airs là c’est vrai qu’il y a beaucoup plus de dialogues et
c’est l’orchestre qui soutient et c’est ça qui assez intéressant pour l’époque_,” complète Sol Gabetta.

Le son du violoncelle est souvent considéré comme le son le plus proche de la voix humaine.

Je crois que ça dépend qui joue le violoncelle !”, lance Cecilia Bartoli. “Et ca dépend qui chante ! Ça c’est sûr !”, plaisante Sol Gabetta.

Quand on parle de la voix du violoncelle, c’est la voix de Sol, c’est la voix de son âme. La façon dont elle joue son instrument. Elle chante d’une façon sublissime. Mais oui. Alors on est profondément touché,” analyse Cecilia Bartoli.

J’étais très inspirée par la voix de Cecilia mais ce n’est pas seulement bien chanter comme elle le dit aussi. Ce n’est pas d’avoir qu’une jolie voix, la technique. C’est complexe. C’est un univers en fait, une personnalité,” estime Sol Gabetta

Quand on fait la musique ensemble, le live, c’est toujours un émotion incroyable,” conclut Cecilia Bartoli.

Pour en savoir plus :

www.forumopera.com/cecilia-bartoli-et-sol-gabetta-dolce-duello-baden-baden-o-temps-suspends-le-vent

revopera.com/dolce-duello-cecilia-bartoli-sol-gabetta

www.francemusique.fr/emissions/musique-matin/cecila-bartoli-presente-son-nouveau-disque-dolce-duello-selection-d-airs-baroques-pour-voix-et-violoncelle-37920