DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En France, un village tout entier en deuil

Vous lisez:

En France, un village tout entier en deuil

Taille du texte Aa Aa

L'adieu des habitants de Saint-Feliu-d'Avall à quatre des collégiens tués dans la collision entre leur car scolaire et un train il y a une semaine... Dans ce village du sud-ouest de la France, c'est toute la population qui est en deuil, et elle a fait corps pour assister aux obsèques.

"Votre départ laisse un vide cruel dans le coeur de vos parents, de tous vos proches et rien ne viendra combler ce vide."

Certains sont venus de loin pour rendre hommage à Allan, Loïc, Diogo et Teddy ainsi qu'aux deux autres enfants déjà inhumés, Ophélia et Yonas. Tous étaient originaires de ce village.

"C'était obligé de venir, du moment qu'on connaît les enfants", confie une mère de famille.

"C'est touchant parce qu'ils étaient dans mon école et je les connaissais", ajoute sa fille.

"C'était très éprouvant, très touchant et en même temps, on a une espèce de révolte", témoigne un autre habitant.

Un deuil d'autant plus difficile que les circonstances de l'accident demeurent troubles. Jeudi dernier, le car scolaire a été frappé de plein fouet et coupé en deux par un train régional au passage à niveau de Millas. La conductrice du bus, elle-même blessée, a été mise en examen pour "homicide et blessures involontaires", mais elle maintient que les barrières du passage à niveau étaient levées. Une version qui contredit celle du conducteur du train et de certains témoins.

17 autres collégiens ont été blessés et pour cinq d'entre eux, le pronostic vital reste engagé.