DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Extrême droite sanctionnée en Hongrie : vers la fin du Jobbik ?

Vous lisez:

Extrême droite sanctionnée en Hongrie : vers la fin du Jobbik ?

Taille du texte Aa Aa

Est-ce la fin du Jobbik ? La cour des comptes de Hongrie vient d'infliger une amende très salée au parti d'extrême droite pour financement illégal et non coopération lors de l'enquête : 331 millions de forints, soit 1 067 000 euros. Une amende cette fois-ci contraignante qui représente plus des deux tiers de son budget annuel et devra être payée d'ici 15 jours. La cour des comptes privera aussi le Jobbik du même montant pour sa prochaine subvention.

Pour János VOLNER, le leader du parti, il s'agit purement et simplement d'une tentative de destruction du Jobbik menée en sous-main par le Premier ministre Viktor Orban qui ne supporte pas ses campagnes d'affichages anti-gouvernementales en vue des élections d'avril prochain :

"Nous avons déjà dit que le Jobbik n'avait pas cette somme d'argent, nous le savions très bien, c'est pourquoi nous avions lancé une campagne de financement du parti. Cette décision de la cour nous rend tout travail impossible et détruit notre parti. Et nous devons souligner qu'il ne s'agit pas seulement de 331 millions mais du double, c'est 662 millions de forints que la cour des comptes nous réclame".

Voulant lisser son image, fuir les extrémistes, se rapprocher des centristes, manifestant même avec la gauche contre Orban et la corruption mi-décembre, le Jobbik n'a aucun moyen de faire appel de la décision de la cour des comptes. Il veut tenter de chercher des solutions en dehors de la Hongrie.