DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Catalogne : le bras de fer avec Madrid

Vous lisez:

Catalogne : le bras de fer avec Madrid

Taille du texte Aa Aa

Les indépendantistes détiennent la majorité de l'assemblée et veulent soutenir une nouvelle investiture de Carles Puigdemont à la Présidence de la Catalogne.

Sergi Sebrià est le porte-parole de l'ERC dont il est également l'un des élus : "La Gauche républicaine de Catalogne a un seul candidat pour la présidence de la Generalitat, c'est Carles Puigdemont"

Carles Puigdemont est en exile à Bruxelles depuis sa destitution par Madrid et la validité de son éventuelle investiture fait polémique.

Jordin Turull est l'ancien porte-parole du gouvernement sortant de Carles Puigdemont et il est aujourd'hui député du Parti démocrate européen catalan : "Tout le monde parle d'investiture à distance, mais l'Assemblée n'y est peut-être pas prête. Il y a des alternatives pour une investiture souhaitée par la majorité des députés."

Carles Puigdemont fait l'objet d'un mandat d'arrêt, mais certains juristes avancent l'argument de l'immunité des élus que Carles Puigdemont pourrait faire jouer.

Eduard Roig est professeur de droit constitutionnel à l'Université de Barcelone : "Il pourrait être élu, mais pour cela il devrait rentrer au Parlement. Une élection "virtuelle" est impossible ou, pour le moins, très difficile... C'est un délit de désobéissance et je pense que cela pourrait conduire à une arrestation."

Cristina Giner est la correspondante d'Euronews à Barcelone : "Le Parlement catalan relance les interrogations : l'assemblée à deux mois et demi pour élire un Président de la Généralité et cas d'échec, de nouvelles élections seront organisées."