DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le chef cuisinier Paul Bocuse est mort

Le "pape" de la gastronomie française, Paul Bocuse, est décédé samedi 20 janvier 2018, à 92 ans. "Monsieur Paul, c’était la France", a commenté le ministre de l'Intérieur et ancien maire de Lyon Gérard Collomb.

Vous lisez:

Le chef cuisinier Paul Bocuse est mort

Taille du texte Aa Aa

Le chef cuisinier français Paul Bocuse est décédé, samedi 20 janvier 2018, à Collonges-au-Mont-d'Or (Rhône), là où il était né il y a près de 92 ans. Il souffrait depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson.

Point of view

"Monsieur Paul, c’était la France"

Gérard Collomb Ministre français de l'Intérieur et ancien maire de Lyon

Paul Bocuse détenait trois étoiles au Guide Michelin depuis 1965.

"La gastronomie est en deuil", a commenté, sur Twitter, le ministre de l'Intérieur et ancien maire de Lyon Gérard Collomb.

Aujourd‘hui la gastronomie française perd une figure mythique qui l‘aura profondément transformée”, peut-on lire dans un communiqué transmis par l‘Elysée. “Son nom seul résumait la gastronomie française dans sa générosité, son respect des traditions mais aussi son inventivité”.

Pour le chef de l‘Etat Emmanuel Macron, Paul Bocuse incarne un “homme de fidélité”. Une fidélité à la France “lorsqu’il s’engagea dans l’Armée française de la Libération aux côtés du Général de Gaulle”, à ses maîtres “dont il ne cessa d’honorer la mémoire”, à ses amis “qui sont devenus avec le temps la légion admirable de la gastronomie française”, et à sa “terre de Collonges-au-Mont-d’or, où il est né, où il a vécu, travaillé, créé et où il est mort”.

La Nouvelle Cuisine, dont il fut un père fondateur, parfois critiquée ou incomprise, ouvrit pour la cuisine française un chapitre glorieux qui aujourd’hui lui permet d’occuper le premier rang mondial, faisant partout la fierté de la France et des Français.”

Anonymes, journalistes, chefs cuisiniers, chacun a un souvenir à partager :

  • *