DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Propositions de réformes institutionnelles de la Commission européenne

Vous lisez:

Propositions de réformes institutionnelles de la Commission européenne

© Copyright :
REUTERS/Francois Lenoir
Taille du texte Aa Aa

Le président de la Commission européenne a présenté ses propositions pour renforcer les liens entre les citoyens et les institutions. Jean-Claude Juncker est "en faveur du système des têtes de liste pour les élections de 2019". 

Ce principe, surnommé aussi "Spitzenkandidat" prévoit que le candidat dont la liste aura recueilli le plus de voix devienne président de la Commission. Cette méthode avait entrainé en 2014 la désignation de Jean-Claude Juncker à la tête de l’institution. 

Pour le prochain scrutin, le Luxembourgeois propose d’ailleurs de présenter les têtes de liste dans les prochains mois pour être identifiés au plus tôt par les électeurs.

Pour améliorer l'efficacité politique des institutions, Jean-Claude Juncker propose aussi de fusionner le poste de président du Conseil européen, qui représente les chefs d’Etats et de gouvernements, et avec celui de président la Commission européenne. Cette démarche permettrait d’empêcher les risques de conflit entre les deux responsables. Mais Jean-Claude Juncker reconnaît que cette idée ne pourra être applicable dans le cadre du scrutin en 2019.

Questionné en fin de conférence de presse sur les négociations concernant le prochain cadre budgétaire européen, le président de la Commission reconnaît que des efforts seront nécessaires. "Il faudra faire des coupes dans la Politique agricole commune et dans la politique de cohésion si nous voulons atteindre nos nouvelles priorités. Mais je ne suis pas en faveur de coupes brutales", précise-t-il.