DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La stratégie de l’UE pour les Balkans occidentaux

Vous lisez:

La stratégie de l’UE pour les Balkans occidentaux

© Copyright :
European Union
Taille du texte Aa Aa

L'intégration des Balkans occidentaux est désormais une priorité pour l'Union européenne. Réunis à Sofia, les 28 ministres des Affaires étrangères doivent évoquer le dossier. Dans ce tableau la Serbie et le Monténégro sont les deux pays les mieux placés. L'objectif d'une adhésion en 2025 est désormais évoqué. Pour y parvenir Belgrade devra cependant reconnaître le Kosovo a rappelé le ministre allemand des Affaires étrangères. Faute de quoi "la Serbie ne pourra pas devenir membre de l'Union européenne", prévient Sigmar Gabriel.

Commission européenne
Cartes des pays candidats des Balkans occidentaux Commission européenne

Lors de la crise migratoire en 2015 les Balkans occidentaux étaient une voie privilégiée par les demandeurs d'asile. Pour l’Union il s’agit donc d’apporter de la stabilité dans la région. Pour le ministre hongrois des Affaires étrangères il faut aussi répondre à l'influence grandissante des Etats-Unis, de la Russie et de la Turquie. Péter Szijjártó regrette d’ailleurs que seule l’Union européenne "avance lentement sur la question des Balkans occidentaux". Son homologue slovène estime toutefois difficile de régler les conflits frontaliers d'ici 2025. "La Slovénie a négocié pendant 25 ans avec la Croatie pour trouver une solution au problème frontalier" entre les deux pays, explique Karl Erjavec.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, se rendra à la fin du mois dans les six pays des Balkans occidentaux.