DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le violoniste de jazz Didier Lockwood est mort

Vous lisez:

Le violoniste de jazz Didier Lockwood est mort

Taille du texte Aa Aa

C'était son tout dernier concert. Samedi soir, peu avant sa brutale disparition, Didier Lockwood, 62 ans,  était à l'affiche du Bal Bromet, un cabaret parisien du XVe arrondissement. Le musicien avait partagé la scène avec Sanya Kroïtor, un autre violoniste de talent. Une dernière prestation et puis s'en va. 

Quelques heures plus tard, son agent annonçait son décès, suite à une crise cardiaque. L'homme aux 4000 concerts et au 35 albums laisse derrière lui une famille, des amis et des passionnés de jazz éplorés. Plusieurs radios françaises (France Culture et TSFJazz) lui rendront hommage. 

Durant quarante ans, Didier Lockwood fut un touche-à-tout du jazz à travers de nombreuses rencontres et de projets où il exprima un talent éclectique : du jazz classique au jazz manouche en passant par le jazz acoustique, le violoniste s'était forgé une solide réputation confortée par de nombreux prix, dont en une Victoire de la Musique en 1985.

Didier Lockwood était surtout très impliqué dans la transmission de son art. Auteur d'une méthode d'apprentissage du violon jazz, il avait lancé en 2001 le Centre des musiques Didier Lockwood à Dammarie-les-Lys (dans la région parisienne), une école d'enseignement de l'improvisation.

Fils, frère, et neveu de musiciens, Didier Lockwood fut un "grand maître du violon jazz qui a influencé toute une génération de violonistes", a souligné sur Twitter le jeune violoniste Scott Tixier.

Repéré par Stéphane Grappelli ou Dave Brubeck, Didier Lockwood va rencontrer des monstres sacrés du jazz. Il partagera la scène avec Herbie Hancock, Michel Petrucciani, Richard Galliano, Barbara, Claude Nougaro ou encore Miles Davis.

Avec Agences