DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un enseignant turc arrêté, torturé, tué et finalement innocenté

Vous lisez:

Un enseignant turc arrêté, torturé, tué et finalement innocenté

Taille du texte Aa Aa

La nouvelle est arrivée au début du mois de février 2018. C’est son épouse qui en a été informée.

Dix-huit mois après son arrestation, l'enseignant Gökhan Açıkkollu a été innocenté. Il a même été "réintégré" à son poste grâce à la décision numéro E.2561776 prise, le 7 février, par le ministère turc de l’Education. Mais cette décision tardive restera symbolique puisque l’homme n’est jamais ressorti vivant de sa détention.

Arrêté le 24 juillet 2016 suite à la tentative de coup d’Etat, il était accusé de complot et de terrorisme. Durant sa garde-à-vue, il aurait été torturé physiquement et psychologiquement : cogné, giflé, frappé à la cage thoracique... L’enseignant finira par s’effondrer dans sa cellule suite à "une crise cardiaque due aux tortures qu'il subissait", selon Şebnem Korur Fincancı, président de la Fondation turque pour les droits de l'homme (TİHV).

De leur côté, les autorités concluront à une mort liée à une insuffisance cardiaque.

L’histoire de cet enseignant a été mise en lumière dans ce rapport publié par le Stockholm Center for Freedom. Cette ONG basée en Suède a été créée par un groupe de journalistes turcs contraints à l’exil.

En Turquie, plus de 50 000 personnes dont des fonctionnaires et des membres des services de sécurité ont été emprisonnés depuis la tentative de coup d’Etat de juillet 2016. Plus de 150 000 autres ont été limogées ou suspendues de leurs fonctions.