DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un festival pour les droits de l'homme

Vous lisez:

Un festival pour les droits de l'homme

Taille du texte Aa Aa

Clap de fin pour le Festival du film et forum international sur les droits humains. Ce rendez-vous incontournable du cinéma engagé se tient chaque année à Genève, pendant la session principale du Conseils des droits de l’homme de l’ONU.

Une édition qui résonne particulièrement cette année avec le 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

“Stranger in Paradise” remporte le Grand Prix du meilleur documentaire. Le film allemand se déroule dans une classe sicilienne, où le professeur accueille trois groupes de réfugiés tout juste arrivés en Italie.
L’immersion raconte des rêves qui se cognent à la réalité, confrontant le point de vue des migrants et la complexité des politiques d’accueil européennes.

Le documentaire “Libye : la guerre par le viol” remporte le Prix de l’Organisation mondiale contre la torture.

C’est une véritable machine à violer les hommes qui a émergée et qui se systématise d’un bout à l’autre du pays et cette machine a pour but la domination, la soumission de l’autre et son élimination du paysage politique. Donc c’est une prolongation de la guerre par le viol et c’est une tentative d‘éliminer des pans entiers de la population masculine de la décision politique.“, explique la réalisatrice Cécile Allegra.

Wolfgang Spindler, euronews : Le cinéma peut et doit être plus que du divertissement. Ce festival permet de mettre en lumière ce qui va mal dans notre monde et les atrocités quotidiennes dont on ne parle que trop rarement…

Plus de cinema