DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les jeunes Européens majoritairement non-croyants

Vous lisez:

Les jeunes Européens majoritairement non-croyants

Taille du texte Aa Aa

Le déclin de la pratique religieuse et le sentiment d'appartenance à une église est de plus en plus marqué pour une majorité de jeunes Européens. C’est l’un des constats dressés par une étude menée conjointement par l’Institut catholique de Paris (ICP) et l’université catholique St Mary’s de Londres. Les deux établissements ont analysé la religiosité de jeunes âgés de 16 à 29 ans dans 21 pays européens ainsi qu’en Israël. Ainsi, dans douze de ces pays étudiés, une majorité de jeunes se sont déclarés être sans religion. Et cela même dans des pays où le sentiment d'appartenance à une église est important, comme en Belgique ou aux Pays-Bas.

En 2015, l'institut américain indépendant Pew Research Center avait déjà mis en avant le déclin du sentiment d'appartenance à une religion et spécialement les différentes branches du christianisme (catholicisme, protestantisme, anglicanisme et orthodoxisme, etc.). Si d’après le Pew center, les chrétiens resteront le groupe le plus important, leur population ne progressera pas, contrairement aux musulmans qui représenteront 10% de la population du continent d'ici 2050, contre 5,9% en 2010.

Les enseignements principaux du travail publié par les deux universités catholiques

Le pays le plus sécularisé mis en évidence par cette étude, la République tchèque a donc la plus grande proportion de jeunes adultes (16-29) ne s’identifiant à aucune religion avec un taux de 91%. A l’inverse, ils ne sont que 17% en Pologne à se déclarer comme tel.

Les jeunes ayant déclaré n’avoir aucune religion sont majoritaires en République tchèque, Estonie, Suède, Pays-Bas, Royaume-Uni, Hongrie, Belgique, France, Danemark, Finlande, Norvège et en Espagne.

Les pays où les jeunes se déclarent le plus chrétiens sont la Pologne (83%), la Lituanie (74%) et l’Irlande (59%). A contrario, la République tchèque (9%), la Suède (18%) et les Pays-Bas (19%) sont les nations où le sentiment d’appartenance à une branche du christianisme est le moins important.

L’étude montre également, que les jeunes se déclarant comme musulmans parmi les pays européens étudiés, se trouvent principalement en France (10%), en Belgique (10%) et en Autriche (10%).

Stephen Bullivant, professeur de théologie et de sociologie des religions à l’Université Saint Mary’s qui est à l’origine de cette étude, note que “contrairement à ce que de précédentes études avaient montré, les jeunes Irlandais se définissent majoritairement comme religieux en général et catholiques en particulier”. L'Irlande est en effet l’un des quatre pays mis en évidence par l’étude où “plus d’un jeune adulte sur dix déclare assister à des services religieux au moins une fois par semaine”. Par contre, selon cette étude, des pays qui avaient, jusqu'à récemment, des cultures et traditions religieuses fortes, comme la Lituanie, la Belgique, les Pays-Bas, l'Autriche, semblent être touchés par un sentiment de désintérêt.