DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouveau coup dur pour les indépendantistes catalans

Vous lisez:

Nouveau coup dur pour les indépendantistes catalans

© Copyright :
REUTERS/Albert Gea
Taille du texte Aa Aa

Des applaudissements pour soutenir la famille de Jordi Turull. Ce samedi le parlement de Catalogne a rendu hommage à celui qui aurait du être investi président régional. Jordi Turull est le troisième indépendantiste à échouer à se faire élire comme président de Catalogne en raison de décisions de justice. L'indépendantiste aurait du être présent au parlement mais il a été placé en détention provisoire vendredi.

Un coup dur porté par la Cour suprême espagnole pour les dirigeants indépendantistes car au total, 25 d'entre eux seront jugés pour rébellion, malversation et désobéissance.

Passibles de peines allant jusqu'à 30 ans de prison, ces poursuites sont très controversées car elles impliquent l'existence d'un « soulèvement violent » qui, selon de nombreux juristes, ne s'est jamais produit.

Vendredi soir des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Barcelone. Ils dénoncent une purge de la justice espagnole.

Les indépendantistes catalans doivent désormais trouver un nouveau candidat à la présidence de la Catalogne, sous tutelle de Madrid depuis la déclaration d'indépendance mort-née du 27 octobre. S'ils n'y arrivent pas avant le 22 mai, de nouvelles élections seront automatiquement convoquées.