DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La France rend un hommage national au colonel Arnaud Beltrame

Vous lisez:

La France rend un hommage national au colonel Arnaud Beltrame

Taille du texte Aa Aa

Inconnu il y a une semaine, le gendarme Arnaud Beltrame est célébré ce mercredi en "héros" par la France, qui lui rend un hommage national à Paris, cinq jours après sa mort lors des attaques djihadistes dans l'Aude. C'est escorté de sept motards de la garde républicaine que le convoi funéraire du colonel Arnaud Beltrame est arrivé aux Invalides, dans le VIIe arrondissement de la capitale française.

Plusieurs centaines de personnes étaient présentes, dont les anciens présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande, dans la cour de l'hôtel des Invalides où le président français Emmanuel Macron a prononcé l'éloge funèbre de cet officier de 44 ans qui "a fait le don de sa vie pour protéger nos concitoyens". Dans ses propos, le chef de l'Etat a déclaré que le gendarme Arnaud Beltrame était une incarnation de "l'esprit français de résistance". Emmanuel Macron a également affirmé que la mémoire du militaire qui a donné sa vie "vivra". Enfin, le président français a indiqué qu'Arnaud Beltrame a "rejoint le cortège valeureux des héros qu'il chérissait".

Emmanuel Macron a aussi dénoncé dans son discours cet "ennemi insidieux qui exige de chaque citoyen un regain de vigilance et de civisme". "Ce ne sont pas seulement les organisations terroristes, les armées de Daech, les imams de haine et de mort que nous combattons. Ce que nous combattons, c'est aussi cet islamisme souterrain (...) qui sur notre sol endoctrine par proximité et corrompt au quotidien" a expliqué le Chef de l'Etat.

Revoir l'éloge funèbre prononcé par le président de la République française aux Invalides :

Plus tôt dans la matinée une minute de silence avait été observée à 10h dans toutes les gendarmeries et préfectures de France, ainsi qu' à l'Elysée et place Beauvau, siège du ministère de l’intérieur.

Le convoi avait ensuite quitté le Panthéon à 10h30 devant une foule silencieuse pour une traversée des rues de Paris sous la pluie.

Des milliers de personnes, dont plusieurs centaines de lycéens, ont salué son passage, le long d'un trajet jalonné de CRS, gendarmes mobiles, cavaliers à cheval et sapeurs-pompiers, en tenues d'honneur.