DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des militaires français pris pour cible

Vous lisez:

Des militaires français pris pour cible

Taille du texte Aa Aa

Les motivations du chauffeur restent inconnues mais "il semble qu'il y avait manifestement une vive rancœur envers les militaires", a indiqué le parquet de Grenoble. L'homme qui a pris la fuite a finalement été interpelé à Grenoble.

Une enquête de flagrance pour tentative d'homicide a été ouverte par le parquet local, le parquet antiterroriste n'étant pas pour l'heure saisi.

Les faits se sont déroulés en début de matinée à proximité de la caserne de la ville. L'homme a insulté et menacé, en français et en arabe, puis tenté de renverser des membres de la 27e Brigade d'infanterie de montagne (BIM), en tenue de sport mais clairement identifiables comme militaires, avant de prendre la fuite, selon des sources proches du dossier.

"Aux alentours de 8h15, il a menacé verbalement six ou sept militaires qui faisaient un footing. Il a insulté un deuxième groupe de militaires qui sortaient faire un footing et qui l'ont perdu de vue. A leur retour, il leur a foncé dessus. Les militaires ont réussi à remonter sur le trottoir sans être écrasés. Les gendarmes ont bouclé la zone et ont lancé les poursuites et côté militaire nous avons renforcé le périmètre de sécurité", a précisé le colonel Benoît Brulon, porte-parole de l'Armée de Terre.

Une autre source a précisé sur place que les militaires ayant échappé à la voiture étaient quatre soldats du 7e Bataillon de chasseurs alpins (BCA). Ils sont actuellement entendus à Grenoble par l'antenne locale de la direction interrégionale de la police judiciaire de Lyon.

La caserne accueille l'état-major de la 27e BIM, le 93e régiment d'artillerie de montagne (RAM) et le 7e bataillon de chasseurs alpins (BCA), soit près de 2 000 hommes et femmes.

AFP