DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une longue traversée de soutien aux migrants

Vous lisez:

Une longue traversée de soutien aux migrants

Une longue traversée de soutien aux migrants
Taille du texte Aa Aa

C'est une marche qui retrace le long périple de ceux qui ont tout quitté, en quête d'un avenir meilleur.

Le départ a été donné ce lundi de Vintimille, ville frontalière italienne où de nombreux migrants sont bloqués. Les participants à cette initiative, lancée par l'association calaisienne "L'Auberge des Migrants", vont se relayer sur près de 1 400 kilomètres, pour rallier Londres le 8 juillet prochain. Dans l'intervalle, ils vont traverser une soixantaine de villes françaises, dont Calais.

"C'est une marche contre l'oubli", estime une militante, Theresa, "parce que j'ai l'impression qu'on en parle beaucoup moins. Donc en traversant toutes les villes, ils vont pouvoir rencontrer beaucoup de gens, et puis peut-être enlever les préjugés".

Cette marche citoyenne a été initiée afin de délivrer un message de solidarité. "Les étrangers, il y a longtemps qu'ils se sont mis en marche", développe Jacques Gaillot , ancien évêque d'Evreux, en France, venu apporter son soutien à ce projet. "Mais nous, les citoyens, on va commencer de marcher pour eux, avec eux".

"L'objectif, c'est de se dire "comment on fait pour aider des gens qui sont aujourd'hui en souffrance?", que ce soit des hommes, des femmes, des enfants...", indique le député européen écologiste José Bové, aussi présent sur place. "On ne peut pas être dans une situation de forteresse, donc comment on construit ces ponts, plutôt que des murs ?".

Pour plusieurs jeunes soudanais, tout juste arrivés à la frontière, et venus au rassemblement, ces murs ne relèvent pas d'une abstraction, mais d'une réalité quotidienne.

"C'est vraiment impossible de traverser", explique James, une jeune migrant soudanais. "Quand j'essaie de passer, la police m'attrape, et me fait revenir ici", en Italie.

Les associations ont également rendu hommage à ceux qui ont entamé ce long parcours, parfois au prix de leur vie.