DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Festival de Cannes et sa montée des marches, c'est parti

Vous lisez:

Le Festival de Cannes et sa montée des marches, c'est parti

Taille du texte Aa Aa

L'actrice Cate Blanchet et le cinéaste Martin Scorsese en tête, le jury du 71e Festival de Cannes a ouvert la montée des marches pour le lancement de la compétition. Dans ce jury, post séisme Harvey Weinstein, les femmes sont majoritaires cette année.

La cérémonie d'ouverture a été présentée par l'acteur et réalisateur français Edouard Baer.

Cette édition du Festival de Cannes, aux résonances très politiques, a démarré par la projection d'"Everybody Knows" ("Todos lo saben") du réalisateur iranien Asghar Farhadi, avec le couple star Penélope Cruz et Javier Bardem.

Ce film, un drame familial aux allures de thriller, est le premier des vingt-et-un longs métrages en lice pour la Palme d'or qui sera dévoilée dans dix jours.

Parmi ces vingt-et-un longs métrages figurent notamment le dernier opus de la légende Jean-Luc Godard, celui de l'Américain Spike Lee, de retour 27 ans après "Jungle Fever", mais aussi ceux du Russe Kirill Serebrennikov et de l'Iranien Jafar Panahi, cinéastes sous surveillance dans leur pays, qui ne pourront pas venir sur la Croisette.

En signe de soutien au cinéaste russe, la ministre française de la Culture Françoise Nyssen a monté les marches avec les producteurs de son film, "Leto" ("L'été"), qui sera projeté mercredi soir. "Nous ne pouvons que manifester notre opprobre forte par rapport à cette situation, et notre inquiétude", a déclaré la ministre.

Avide de renouvellement, le Festival accueillera dix réalisateurs en lice pour la première fois pour décrocher la prestigieuse Palme d'or, dont la Libanaise Nadine Labaki - l'une des trois femmes en compétition - l'Egyptien A.B.Shawky, avec un premier film, ou les Français Eva Husson et Yann Gonzalez.