DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie 2018 : la Coupe (du Monde) est pleine

Vous lisez:

Russie 2018 : la Coupe (du Monde) est pleine

Taille du texte Aa Aa

A l'approche de la Coupe du monde de football, voici un petit guide (à imprimer et lire devant votre télévision ou au pub, pourquoi pas) de la compétition la plus populaire du sport le plus populaire au monde... Du 14 juin au 15 juillet, pendant 32 jours, les plus grandes stars du football international viendront se mesurer les unes aux autres sur les pelouses des stades russes - et pour la première fois à travers deux continents.

Phase de groupes : 10 matches à ne pas manquer

Indications en heure de Bruxelles (CET)

  • Vendredi 15 juin, 20h : Portugal - Espagne (TF1 et BeIN)

  • Samedi 16 juin, 12h : France-Australie (TF1 et BeIN)

  • Dimanche 17 juin, 17h : Allemagne - Mexique (TF1 et BeIN)

  • Dimanche 17 juin, 20h : Brésil - Suisse (TF1 et BeIN)

  • Jeudi 21 juin, 17h : France - Pérou (TF1 et BeIN)

  • Jeudi 21 juin, 20h : Argentine - Croatie (TF1 et BeIN)

  • Samedi 23 juin, 20h : Allemagne - Suède (TF1 et BeIN)

  • Mardi 26 juin, 16h : Danemark - France (TF1 et BeIN)

  • Mercredi 27 juin, 20h : Serbie - Brésil (BeIN)

  • Jeudi 28 juin, 20h : Angleterre - Belgique (BeIN)

Vidéo : à mort l'arbitre !

Fini, les contestations sans fin et les tragédies en plein match : désormais c'est un oeil électronique qui prendra la décision, et la bonne. L'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) va s'appliquer dans quatre cas de figure : après un but marqué, sur une situation de penalty, pour un carton rouge direct ou pour corriger une erreur d'identité d'un joueur sanctionné. Après sa mise en place dans les compétitions de rugby, c'est la première fois que l'arbitrage vidéo est utilisé en Coupe du Monde de football ; la Ligue 1 française suivra l'année prochaine.

Le VAR, pourtant, continue de faire débat...

Ballon officiel : il prend tous les coups

Pour cette édition, Adidas, fournisseur officiel des ballons en Coupe du Monde, a réinterprété le fameux Telstar des années 70 : noir et blanc, à l'ancienne, mais pixélisé...

A chaque "Mundial", c'est la même histoire : le ballon officiel suscite des polémiques. Les gardiens de but, surtout, ne sont jamais contents. On se souvient du coup de gueule de Buffon en 2002, qui avait qualifié le ballon de "vulgaire balle pour enfants". Cette année, le Telstar 18 ne fait pas non plus l'unanimité, certains joueurs le trouvant trop flottant et difficile à bloquer.

Mais il n'y a pas toujours eu de ballon officiel. En 1930, pour la première Coupe du Monde, disputée en Uruguay, les équipes argentine et uruguayenne arrivèrent sur le terrain pour la finale avec chacune leur ballon... L'arbitre décide : ce sera un ballon par mi-temps, et hop !

Les absents ont toujours tort

L'Italie est la grande absente de cette Coupe du Monde 2018. Les quadruples vainqueurs ne sont pas parvenus à obtenir un billet pour le tournoi - cela n'était pas arrivé en soixante ans.

Après une finale en 2010 et une demi-finale en 2014, les Pays-Bas n'auront rien cette année... Le capitaine des Orange, Robben, en a profité pour mettre fin à sa carrière.

Chili, Cameroun, Côte d'Ivoire et Etats-Unis ne se sont pas non plus qualifiés...

Les petits nouveaux débarquent

C'est la toute première qualification en Coupe du Monde pour le Panama, qui doit beaucoup à la défaite inattendue des Etats-Unis face à Trinité-et-Tobago lors des qualifications.

L'Islande, 330 000 habitants, est devenue la plus petite nation à se qualifier pour une phase finale de Coupe du Monde.

L’Égypte, le Maroc et le Pérou reviennent, eux, après au moins vingt ans d’absence.

A vos paris

Dans le coeur des bookmakers, le Brésil, l'Allemagne, l'Espagne, la France et l'Argentine sont les favoris de cette édition alors que le Panama et l'Arabie Saoudite sont classés à 1000 contre 1.

La petite bébête super sympa

Si on vous dit Juanito, Naranjito, Footix, Zakumi, ça vous parle ? Les mascottes de la Coupe du Monde, on les retrouve gesticulant sur les terrains de la compétition, mais aussi sur le merchandising juteux de l'évènement (T-shirts, écharpes, sacs, jouets, peluches, etc...)

Pour cette Coupe du Monde 2018, c'est Zabivaka qui porte les couleurs de la Fifa, dont le site officiel indique : "Zabivaka™ signifie “celui qui marque" en russe, un nom tout à fait adapté à ce loup, qui irradie la bonne humeur, la séduction et la confiance". (Et voici sa page facebook)

Des matches éparpillés sur deux continents

Ce championnat du monde aura lieu dans onze villes : Moscou, Kaliningrad, Saint-Petersbourg, Volgograd, Kazan, Nijni-Novgorod, Samara, Saransk, Rostov-sur-le-Don, Sotchi et Ekaterinbourg. Cette dernière, à l'est des montagnes de l'Oural, est le lieu le plus éloigné : les matches se joueront 3 heures avant l'heure d'été européenne.

C'est le stade Luzhniki de Moscou qui accueillera le match d'ouverture (Russie - Arabie Saoudite) et la finale, le dimanche 15 juillet.